jeudi 11 octobre 2012

Morale de métro

Ce matin, j'étais dans le métro. Vous savez, l'anti-chambre de l'enfer ? Ça faisait longtemps il me semble que je ne vous avais pas parlé de métro...

C'était... comment dire... plein. Beaucoup trop bondé. Sûrement un (rare !) ralentissement de service. Je n'étais pourtant pas de si mauvaise humeur. S'il m'est difficile de me lever le matin ces jours-ci, j'ai quand même de jolies journées et pas trop de fatigue.

Bondé donc disais-je ! Et quand le métro est plein, c'est toujours là que soudainement les gens se rappellent qu'il y a des humains autour d'eux. Le reste du temps, ils pensent probablement qu'ils sont entourés d'extra-terrestres ou d'objets capables de se mouvoir (comprendre ici aucun contact verbal ou visuel). Toujours est-il que certains humains sont plus sympathiques que d'autres. D'un côté la grande snob chiante qui renifle du nez et me fait des airs pour essayer de m'entraîner dans son chialage et son impatience. De l'autre une petite dame toute repliée sous le bras d'un voyageur et qui me fait un petit sourire de connivence en voulant dire Non, mais yé tu plein ce métro-là, mais cpas grave.

Perso, j'aurais giflé la snob !

Morale de cette histoire : Quand la situation est chiante, crois-moi, le monde autour de toi n'a pas besoin que t'en rajoutes !

13 commentaires:

Anne Jutras a dit…

Ah, le bonheur de prendre le métro... ça ne manque pas du tout! ;)

Ton récit me rappelle un souvenir, J'étais dans la vingtaine, je suis assise dans un autobus et un itinérant embarque et va s'assoir tranquillement dans son coin.

L'autobus est assez bondé, mais au point de vouloir sauté au visage de la snob assis en face de moi.

Mais soudain une odeur le pipi de chat très très prononcée se met à flotter dans l'air. Tsé quand té pu capable de respirer, c'est que ça sent fort, hein? Bref, c'était le pauvre type, l'itinérant qui dégageait cette odeur nauséabonde.

Le chauffeur a immobilisé son autobus et fait débarqué le robineux. J'étais triste pour lui...

Moral de l'histoire: Y'a des gens bien pire que nous.

Laluna a dit…

Je te partage un autre fantasme qui date du temps où je prenais le métro régulièrement (dans les années 80... tu vas voir pourquoi c'est important).
Y'avaient souvent des dames d'un certain âge avec des manteau de fourrure et chapeau assorti... J'ai toujours eu envie de me glisser les doigts sur le p'tit doux des poils et de m'accoter la tête sur l'épaule toute douce...
Ah. J'aurais donc dû!
14-15 ans c'est l'âge pour faire ce genre de choses!
À 40 ans, j'aurais l'air pas mal cinglée et de plus, ce n'est plus tellement hip de porter ce genre de chose!!
;)

prinsessan Fluflu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Laure a dit…

Le métro Parisien c'est pareil :-))
Bises, Laure
http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

Kim Garceau a dit…

Je prends le métro rarement maintenant, mais ce que tu racontes, ça me rappelle mes années d'études...

Quelquepart a dit…

C'est fou non, combien le meilleur et le pire sort des gens dans les situations difficiles...

Éphémère a dit…

Pour que tes ballades en métro deviennent inoubliable :)

http://journalmetro.com/metro-flirt/

Juju a dit…

Je reprendrai le métro mardi après trois belles semaines de vacances... J'ai hâte de pouvoir revivre des situations semblables... Surtout entendre les gens chialer sur les premiers flocons de neige lorsque ces derniers resteront au sol... Bonne journée!!!

Le factotum a dit…

Au Nord du Nord, pas de métro!
À pied pour tout le monde!
Tu dois prendre rendez-vous, si tu veux voir quelqu'un, face à face!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Anne Jutras : Ça ne me manquera pas quand je ne travaillerai plus au centre-ville !!!
C'est vrai que c'est une triste histoire.
@Laluna : Mouahahahahah ! Ç'aurait été très drôle à voir. J'imagine l'air pincé de la dame. Même 14-15 ans, c'est vieux. 7-8 ans, ça passe encore... ;)
@Laure : C'est le propre du métro je suppose ! Un vrai monde en soi.
@Kim : Plus pratique quand on travaille au centre-ville. Ahahaha ! le métro qui rend nostalgique, on aura tout vu !
@Quelque part : Voilà. Comme quoi comme je le dis souvent, la vie est un état d'esprit.
@Éphémère : Pfffff !
@Juju : Hâte ? T'es bizarre ! Si je pouvais l'éviter... Héhé ! Quant à ce mot qui commence par n, je refuse d'en parler encore. Au moins avant novembre.
@Factotum : Tu ne sais pas ce que tu manques ! :-P

Kalte a dit…

Ok j'vais faire mon intello: Tout est une question d'espace vital. Quand tu manques d'espace vital pour vivre, T'assiste à des comportements humains auquel tu n'aurais jamais assisté. http://fr.wikipedia.org/wiki/Espace_vital

Si tu files vraiment weird, t'écoutes le film Ratopolis. Tu vas filer encore plus weird après.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kalte : Il est vrai que le milieu influence aussi. Dont l'espace vital. Intello ?
Ah ! non, pas besoin de truc pour feeler plus weird...

Kalte a dit…

:) Intello dans le sens d'expliquer une situation quotidienne par une théorie sociale.