dimanche 7 octobre 2012

En ce dimanche

Je me suis levée indécemment tard ce matin. Près de 11h30. Il y a un certain temps que ça ne m'était pas arrivé. Deux nuits de sommeil plutôt mauvaises, une grosse journée au grand air hier... J'ai pris un bain indécemment long après avoir mangé et scruté les internets.

Et là, je scrute ces mêmes internets en attente d'un signe. Oh ! pas que j'attends quelque chose. Rien en fait. Mais je n'arrive pas à me décider à faire quoi que ce soit. Je me suis habillée. Me disant que peut-être je pourrais aller faire quelques commissions. Histoire de faire un peu de popote. Le fauteuil est pourtant confortable. Le regard du chat n'invite pas trop à l'action.

Il y a des ces journées où on ne sait pas trop. On a envie, on n'a pas envie. On veut faire quelque chose et rien faire à la fois. C'est une longue fin de semaine. Tout le monde doit être sorti. La paresse est une peau lourde. Je tangue. Le genre de journée où l'on ne peut décider pour soi. Où l'on aimerait que quelqu'un décide à notre place. Le genre de journée où on feel pour une grosse couverture et du confort et en même temps pour une longue marche tranquille en pleine nature à sentir l'automne.

C'est congé demain. Quelle nouvelle réjouissante. Ça n'enlève pas l'état de langueur et d'apesanteur, mais ça lui donne quelques nuances. J'attends un signe. Un signe de rien, de je ne sais même pas ce qu'il pourrait être. Les internets sont gelés. Un long weekend, il faut s'y attendre. J'ai envie d'essayer de faire des cretons maison. De sentir un panier de fraises fraîches d'automne. D'un feu de foyer. D'une main dans la mienne.

C'est un humeur tout en douceur. Endormi. Un voile de sommeil dans les yeux et dans l'esprit brumeux. C'est l'automne. C'est une saison lente. Une valse hésitante. Quelques derniers beaux jours, d'autres plus moches, des rayons de soleil, des gouttes de pluie. J'incarne l'automne.

9 commentaires:

Mathieu a dit…

Vraiment un beau texte Mme l'impulsive!

prinsessan Fluflu a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Kim Garceau a dit…

11h30, fait longtemps que ça m'est arrivé... Moi aussi hier j'étais comme engourdie... Ça fait tellement de bien:)

Viv a dit…

Je vois venir les longues fins de semaine d'un autre oeil maintenant. Mon entrée en stage change ma perspective des congés. Avant, j'en étais rendue à les redouter presque parce que je n'avais rien à faire. Mais suffit d'une semaine bien chargée et que celles qui suivront le sauront autant pour qu'on recommence à apprécier la paresse!

Laluna a dit…

"La paresse est une peau lourde..." Tu as des tournures de phrases à faire rêver chère Impulsive!
ton texte est beau et tout en langueur.
J'aime.
:)
J'aime ça moi les cretons maison! j'espère qu'ils sont bons!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Mathieu : Merci M. Égal (c'est mieux que porc...ahahahah !). C'est gentil. :)
@prinsessan Fluflu : Il y a des journées comme ça je suppose... C'est vrai que l'automne est une belle saison. Les odeurs sont fraîches, ça donne un coup de motivation.
@Kim : Ce n'est pas quelque chose qui arrive souvent, non. Ça engourdit pour la journée, ça ! Mais bon, ça permet de relaxer.
@Viv : Tu verras, bientôt, tu les espéreras et les trouveras trop courtes !
@Laluna : Ooh ! c'est gentil. Merci. Ça me vient tout seul. Oui, c'est de la douce langueur automnale. Et les cretons maison, c'est vraiment bon !!!! J'en achète plus du commerce dorénavant. Si facile à faire en plus !!! Miam.

Le factotum a dit…

Moi, parti dimanche et lundi, avec mon KODACK, dans les boisés, à la chasse au petit gibier!
La prochaine fois, je te prends la main, et je t'amène!

Basile a dit…

C'est souvent comme ça le dimanche, on l'attend avec impatience toute la semaine, et au final, on se retrouve à rien faire, dans la langueur humide et nostalgique de l'automne. Et on est bien content le lundi matin !

http://journaldunjeunedegueulasse.blogspot.fr/

L'impulsive montréalaise a dit…

@Factotum : C'est un peu loin pour me prendre par la main et m'amener ! Mais pourquoi pas ! Héhé !
@Basile : Oh ! non, j'aime bien les dimanches. C'est une journée particulière, oui. Mais ça va. Et non, pas contente des lundis matins... C'est toujours trop court les fins de semaine.