vendredi 1 juillet 2011

Questions en boucle

Il m'arrive parfois de me demander si je suis une bonne personne.

J'veux dire, je sais que je ne suis pas fondamentalement une mauvaise personne. Mais suis-je une bonne personne pour autant ?

Qu'est-ce que c'est, être une bonne personne ? Être généreuse ? Gentille avec les autres ? Ne pas blesser les gens ? Ne pas avoir de pensées méchantes ? Qu'est-ce que c'est ?

Et qu'est-ce qui détermine si je le suis ou non ?

Ce n'est pas que ce soit si important de catégoriser, de nommer, de définir. Mais je crois que dans la vie, il faut aspirer à devenir meilleur. Je sais que je suis dans la bonne direction. Mais parfois, je doute. Suis-je assez bonne ?

Et d'autres fois, plus la vie avance, je suis témoin d'un geste de méchanceté autour de moi. Et ça me laisse bouche bée. Pourquoi une telle méchanceté ? Pourquoi un geste souvent aussi gratuit, aussi vil ? Vraiment, plus je vieillis et plus cela me laisse désemparée, choquée, offensée. Même si le geste n'est pas vers moi, ne me concerne pas. Peut-être parce que je m'aperçois que la méchanceté est si répandue, si facile. Et ça me désole.

Et alors, je repense... suis-je une assez bonne personne ? Q'est-ce qui défini une bonne personne ? Que puis-je faire pour encore améliorer celle que je suis ?

8 commentaires:

Marico a dit…

Pour moi, tu es sans aucun doute une bonne personne, une personne qui se questionne, qui réfléchit. Une personne en mouvement. Et c'est magnifique!
La mauvaise nouvelle, c'est qu'on ne s'habitue jamais à la méchanceté. Â mon âge, j'ai encore de la difficulté à y croire, ...et pourtant!!! Bonne journée.

Sednah a dit…

Ça m'arrive souvent de trouver que je suis une mauvaise personne.

Mais ce qu'on voit de nous, et ce que les autres perçoivent de nous, c'est deux choses...

Patty a dit…

J'aime beaucoup la réponse de Marico. Pour moi, et c'est subjectif, le simple fait que tu te questionnes sur cela me montre que tu es une bonne personne. Ce n'est pas la gentillesse, ni la politesse (car faire quelque chose juste pour être gentil alors qu'on ne se respecte pas, c'est problématique), mais plutôt le respect de soi et des autres qui m'importe...L'intention derrière les gestes! Enfin, je crois...

Michèle a dit…

Nous sommes des êtres de question, donc constamment en évolution, en construction.

C'est bien de se remettre en question. Mais il n'y a pas selon moi de définition de "bonne personne". Tout est tellement relatif...et il y a le contexte et tout.

Enfin, quand on veut du bien à soi et aux autres, je pense qu'on est un peu sur la bonne voie!

happygirl a dit…

Je viens de découvrir votre blog par hasard. Votre message de ce matin permet de faire une bonne réflexion.

Je pense être une bonne personne mais c'est certain qu'il y a place à de l'amélioration car il y a toujours place à de l'amélioration et aux changements.

J'ai déjà croisé des personnes qui m'ont blessées et je suis certaine que ces personnes ne sont même pas posé de question. Alors, je pense que vous êtes une bonne personne car vous êtes sensible et cela se sent...

Bonne journée!

Quelquepart a dit…

Oui c'est en effet un bonne question. Ce qui la rend encore plus complexe, c'est que parfois, en voulant trop être une bonne personne on n'agit pas devant certaines situations et par conséquent on fait du mal aux autres. Ça m'est arrivé. Et avec les années j'ai appris que parfois, être une bonne personne, ça veut aussi parfois dire se montrer ferme devant la nonchalance, la méchanceté des autres. Utiliser sa colère fasse à l'injustice et la méchanceté de façon constructive. Pour moi, c'est ça le plus difficile, mais plus que d'être bonne, c'est être juste.

The Green Head a dit…

D'abord je dirais qu'on des êtres imparfaits, mais le jour où on décide de choisir le bon, on fait rarement exprès de faire le mal par la suite. En tout cas pas volontairement.

Ça fait longtemps que je n'ai pas douté que je suis une bonne personne. Belle réflexion :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Marico : Merci Marico de ces gentilles paroles. Que je sais sincères. Et bien, on ne s'habitue pas... et ça empire même, la méchanceté fait encore plus mal, car on réalise à quel point c'est de trop dans la vie !
@Sednah : Il est vrai que ce qu'on perçoit de nous et ce que les autres perçoivent de nous sont deux choses. La première m'importe beaucoup plus.
@Patty : Oui, je suppose que le respect et les intentions sont deux bonnes choses pour juger si une personne est bonne ou non. Et effectivement, se poser la question est déjà un bon signe en soi.
@Michèle : C'est vrai qu'il n'y a rien d'absolu. Certains moments nous sommes bons, d'autres moins. Mais ces moments ne définissent pas le reste du temps. Il faut nous voir dans notre globalité.
@happygirl : Il est vrai que bien des gens piétinent les autres sans trop se poser de questions. Être sensible à l'autre, c'est déjà un pas choisi vers la bonté. Pas de hasard. Vous deviez être due pour une petite réflexion.
@Quelquepart : Il est vrai que parfois en agissant pas, on est méchant. Ça complexifie encore la question. Et c'est une autre piste de réflexion auquelle je n'avais pas pensé et que je trouve très intéressante.
@Green Head : Un choix. Voilà. Déjà quand on fait un choix, on avance dans la bonne direction. Même si parfois, on peut bifurquer un peu. Je ne dis pas que je pense être mauvaise, mais je réfléchis sur le sujet. De la réflexion peuvent naître de belles prises de consciences et de beaux constats.