samedi 23 juillet 2011

Larmes de vie

Avant-hier, j'ai eu eu une drôle d'expérience en terminant de faire mon yoga.

Je venais d'en faire une bonne heure. J'étais fatiguée. J'avais pensé arrêter le DVD plusieurs fois. Mais j'avais persévéré. Parce que ça faisait du bien au corps. Ça énergisait.

Puis, ça s'est terminé. Assise les jambes croisées, grandes respirations. Je suis partie à pleurer. De gros sanglots sans raison. Spontanément. Je ne pensais à rien. Je n'étais pas triste. Juste bien fatiguée.

Je n'ai pas pleuré très longtemps. Une minute ou deux. Mais j'ai senti quelque chose qui partait de moi. Un poids. À l'intérieur. Un sentiment libérateur.

L'adage le dit : un esprit sain dans un corps sain.

8 commentaires:

Caro a dit…

Les larmes pour moi sont une libération.

Quelquepart a dit…

Plusieurs professeurs de yoga m'ont dit que ça arrive, que c'est normal Comme si les étirements de muscles endormis, avaient permis à une vieillle souffrance coincée dans un muscle, de sortir, mais si tu avais oublié son existence

Camille a dit…

Namaste! C'est ce qu'on dit dans ce temps là!

Pour ma part, à la fin d'une bonne pratique de yoga, j'ai tendance à partir et parfois je suis à un poil de m'endormir et la prof parle, grrr! Ça me gâche toujours le moment.

Michèle a dit…

Je crois en effet que le yoga et cette réflexion intérieure travaillent des choses enfouies en nous. Libérateur. Tant mieux!

Le monde selon Jeff a dit…

Je n'ai jamais pratiqué le yoga et j'ignore si je le ferais un jour. Peut-être. Pour le moment, j'ai tellement besoin de travailler sur moi-même et de croire en quelque chose de tangible plutôt que sur de l'abstraction...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caro : Je dirais que ça dépend dans quelles circonstances on pleure.
@Quelque part : Ce qui est drôle, c'estque c'est un yoga qui n'est pas traditionnel, plus exercices. Mais les effets sont là quand même. C'est clair !
@Camille : Mouahahah ! Pauvre petite. Moi, j'aurais pas ben le temps de dormir. Ça dure grosso modo deux minutes, peut-être trois la petite relaxation.
@Michèle : Oui. Tant mieux. J'aime vraiment tous les aspects du yoga. Seule chez moi. C'est un moment avec moi.
@Jeff : C'est quelque chose de très tangible que de prendre soin de son corps Jeff. Très tangible. Et ça influence ensuite la tête.

The Green Head a dit…

Les larmes de la vie, oui...
Ça doit être unique comme moment !

L'impulsive montréalaise a dit…

@Green Head : J'avoue que c'était d'une intensité particulière. J'en étais étonnée.