dimanche 31 juillet 2011

Pourquoi j'aurais aimé avoir un chum aujourd'hui

Y'a des journées comme ça. Ça me tenterait. Ça serait juste agréable. Simple.

Me lever le matin et sourire à un amoureux qui vient de se réveiller à côté de moi.
L'embrasser (ben oui, fuck la mauvaise haleine !), se toucher un peu (ou beaucoup).
Préparer le déjeuner tranquillement. Manger sans trop parler.
Lire pendant que l'autre écoute la télé. Ou l'inverse. Ou lire les deux. Profiter du temps partagé à deux.
Aller prendre une marche. Main dans la main. Trouver qu'il fait beau à deux.
Faire un pique-nique. De la bonne bouffe rafraîchissante. Un peu de vin. Du dessert. Des rires.
Revenir à la maison en voiture. Sa main sur ma cuisse.
Arriver. Ranger un peu. Se coller sur un sofa.

Oui, y'a des journées comme ça. On peut faire plein de choses seule. Mais c'est plus agréable de les savourer à deux. On n'est pas mal seule. Mais on aimerait bien être à deux. On ne souffre pas seule. Mais ça nous tenterait. Juste comme ça. Parce que.

14 commentaires:

Sednah a dit…

Ouais...moissi!

Le monde selon Jeff a dit…

Peut-être qu'un bon jour, ça va arriver ? Faut être patiente et garder espoir. Je te le souhaite tellement...

Fée des bois a dit…

Y'a de ces jours où le manque de l'autre se fait sentir un peu plus.

Andréa Souad a dit…

Ça m'arrive tellement en ce moment :(

Je te comprends !

Accent Grave a dit…

Peut-être que ça va arriver?

Évidemment que ça va arriver!

Mais ça ne dure malheureusement pas éternellement. La routine s'installe... les habitudes aussi... ce que l'on trouvait extraordinaire devient ordinaire ou pire, irritant.

L'amour existe au début d'une relation et avec beaucoup de chance, il arrive qu'une certaine complicité puisse prendre forme, pas toujours.

La complicité, la vraie, c'est assez formidable. Cela consiste a soutenir son partenaire sans jamais se demander s'il a tort ou raison, de façon réciproque. Le couple forme alors une réelle unité, très solide, hermétique et imbattable. Je n'ai jamais connu cela mais ça existe.

Il est rare que 1 + 1 donne deux. En général il y en a un qui s'impose et l'autre qui s'incline alors avec de la chance 1 + 1 donne parfois 1.5, bien souvent 1 + 1 donne 1 quand l'un des partenaires n'existe plus et quand ça déraille, ça donne moins que 1, tout le monde y perd. Voilà pourquoi il ne faut pas jeter son dévolu sur n'importe qui.

Toutefois, au début d'une relation, 1+ 1 donne 3, 4 ou 5! C'est la cynergie ou la magie de l'amour.

Je comprends ce désir tout à fait légitime de vouloir tout partager, ou du moins les plus beaux moments. Par exemple, voyager seul(e) est assez formidable mais la frustration de ne pouvoir partager ce que l'on voit ou ressent gâche tout.

Sachez au moins que vos mots ne sont pas perdus, nous les lisons et c'est important ça aussi.

Accent Grave

seb haton a dit…

Oui. Simple.
Chum de ses rêves, frappe à sa porte !
s.h.

Marie-Claude Charland a dit…

L'amour qui dure, qui s'approfondit au fil des années, la complicité qui perdure au fil du temps, sans être altéré par la routine, ça existe :o) Je vous parle par expérience et je le souhaite à chacun, sincèrement... :o)

Michèle a dit…

C'est vrai, c'est bien à deux. Mais parfois, toujours à deux, on aurait besoin d'être un peu plus seul. Ou on ne savoure plus ce "deux"...

Comme quoi, il y a des avantages aux deux situations !

Je te souhaite quand même ce "deux"!

Edgar Jean a dit…

Ils sont fun ces moments-là...

Mais comme je suis parti loin, je ne pourrai profiter de ces bons moments avec celle que je fréquentais ces derniers temps.

Il y en aura d'autres, de ces moments privilégiés à deux. Mais est-ce que ça vraiment besoin d'être ton chum??

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sednah : Ouin... Je te le souhaite en tout cas.
@Jeff : Patiente, je ne le suis as trop. Mais je garde espoir.
@Fée : Oui, y'a des jours comme ça. Comme une petite bulle qui éclate.
@Andréa : Pas toujours évident à vivre, c'est clair !
@Accent : Tout cela est un discours bien pessimiste mon cher. Oh ! je ne prétends pas que le couple soit une panacée miracle, un truc parfait ni rien du genre. Le problème de nos jours, ce n'est pas tant le couple. Plutôt les individus dans le couple. Qui ont des conceptions différentes de l'amour et qui cherchent chez l'autre le secret du bonheur alors qu'ils ne savent même pas être bien seul.
Et l'amour, ce n'est pas la passion du début. L'amour, c'est ce qui reste ensuite. Ce qui traverse les beautés et les difficultés de la vie.
Est-ce facile un couple ? Non, que non. Mais je crois que rien n'est facile et que l'effort en vaut la peine.
Et oui, c'est agréable d'être lu lors de telles confidences.
@Seb : J'espère qu'il a de bonnes oreilles (ou de bons yeux... ! ) et qu'il arrivera en courant.
@Michèle : Mais justement le problème n'est pas le à deux. C'est le un qu'on oublie, parfois volontairement. Bon plus facile à dire. Mais quand même. Il faut savoir être quand même. Et ne pas se perdre dans le deux.
@Edgar : Si ça a besoin d'être un chum ? En un sens, je suppose que non. Mais la vérité, c'est que oui, je veux que ce soit un chum. Je veux la notion d'engagement, de faire des projets à deux, de pouvoir compter sur quelqu'un et l'inverse, de sentir l'amour, d'en donner. De nos jours, on sacrifie trop souvent la qualité, on baisse nos standards, on cherche la variété, la quantité. Je n'ai pas envie de baisser mes standards ! Je ne dis pas que je ne le fais pas. Mais disons que je sais ce à quoi j'aspire.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Marie-Claude : Oups ! Désolé, j'ai sauté par-dessus la jolie réponse...
Oh ! comme j'aime cette réponse. Beaucoup. Elle fait du bien à lire. J'en ai marre d'entendre tellement de gens se plaindre du couple alors qu'ils sont en couple. Peu de gens savent apprécier les avantages, peu de gens savent y croire. Ce n'est pas parfait. Mais bon, pourquoi s'acharne-t-on autant ? L'amour, c'est beau. Merci du bon souhait.

seb haton a dit…

J'ai entendu hier à la radio une vieille interview de l'auteur Albert Cohen.
Il donnait sa propre définition et je l'ai trouvé belle (et adaptée à ma vie actuelle) :

"L'amour, le vrai, ce n'est pas la chair, c'est avoir envie de vieillir... ensemble... et d'en être heureux."

Becs,
séb h.

Accent Grave a dit…

Seb,

Ça c'est une définition intéressante.

Accent Grave

L'impulsive montréalaise a dit…

@Seb : Ça, c'est une superbe définition mon cher. Je suis contente que tu aies trouvé cet amour.
@Accent Grave : Si tu aimes cette citation, tu aimeras peut-être celle que j'avais mise ici, ma préféré à moi : http://impulsivemontrealaise.blogspot.com/2010/04/la-definition-de-lamour.html