dimanche 29 mai 2011

La Quête

Il m'arrive parfois de me demander si j'ai déjà réellement aimé. Oh  ! bien sûr, j'ai été en couple, j'ai eu des petites histoires, des plus grandes, des histoires glauques et sordides pour lesquelles j'ai pleurées, d'autres qui étaient plus agréables... J'ai souffert, j'ai ri, j'ai été déchirée. Mais ai-je aimé ?

En ce moment, aucun homme ne hante mes pensées. La place est vide. Je me sens vide, même. Comme s'il manquait quelque chose d'essentiel. Je ne peux m'empêcher de me demander si on doit forcément ressentir l'amour dans notre vie. L'amour amoureux, s'entend. Parce que des formes d'amour, il y en a plein. Est-on moins accomplie si ça ne nous arrive pas ? Moins bonne ?

Je dis souvent que je n'ai pas besoin d'un homme pour être heureuse. Et je le pense. Mais je sais aussi que je ne peux que penser que si j'avais un copain, je serais plus heureuse. Parce que c'est beau être en amour, parce que j'ai envie de partager ma vie avec quelqu'un. Je dis aussi souvent, que l'amour doit être un plus dans une vie. Un ajout. Qu'il ne doit pas être l'objectif à atteindre pour être heureuse. Et c'est aussi vrai.

Mais la vérité, c'est que je me sens seule. Et vide comme je le disais. Un pan de ma vie ne contient rien. Bon, peut-être quelques miettes de souvenirs, mais rien qui vive, qui s'épanouisse.

Parfois, je crois que l'amour est devenu le Saint-Graal de notre époque. Non pas, par sa dimension de vie éternelle, mais plutôt par celle de quête ultime. Quelque chose qu'il faut atteindre. Je l'avoue, il m'arrive d'être perplexe face à moi-même. Même si je sais que je n'ai pas besoin d'un amoureux pour être heureuse, je sais que si j'en avais un, mon bonheur serait plus grand. Influence de mon époque ou choix personnel ? Un peu des deux sûrement...

7 commentaires:

Caro a dit…

Je te comprends, mon coeur ne bat pas pour personne en ce moment, mais j'ai se besoin de savoir que je peux plaire. Comme si j'avais peur d'oublier comment.

idmuse a dit…

Un peu des deux, probablement. Parfois, même à deux, on est seul. Ne l'oublie pas.
Le complexe du cheveux raide ou frisé? Quand on n'a pas l'un, on veut l'autre. Enfin... peut-être...

Edgar Jean a dit…

C'est un éternel recommencement. Moi non plus je ne sais pas si j'ai vraiment aimé. Je saurai peut-être jamais ce que c'est que d'aimer comme ça. Le St Graal de notre époque? Tout à fait, pour le meilleur comme pour le pire.

Ð ♥ a dit…

Le pire je trouve, c'est que cette quête à maintenant plein d'influence sur tout le monde. On dirait que la philosophie aujourd'hui, c'est que si tu n'es pas en couple, tu ne devrais même pas être heureux. Regarde simplement toutes les petites filles qui maintenant ne rêve plus du prince charmant mais qui se montre le corps pour pouvoir déjà plaire.. C'est bien triste tout ça.

Viv a dit…

Je sais que je suis plus heureuse quand je suis en amour. Est-ce simplement un état d'esprit, comme tu l'as déjà dit? Peut-être, mais en même temps, c'est aussi physique. Je me sens mieux, plus jolie, plus épanouie.

Une Quête de notre époque, l'amour? Certainement. Parce que tout dans notre société semble axé sur la vie à 2. Tout est conçu pour les couples. Les célibataires se font regarder de haut, comme s'ils ne valaient pas grand-chose. On peut bien être démoralisé quand on est seul. En même temps, vivre seul c'est une quête de tous les instants aussi, un état à apprivoiser.

Sednah a dit…

Le St-Graal de notre époque..j'adore la description!
Je suis dans le même bateau!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Caro : Oui. Comme s'il manquait quelque chose.
@idmuse : Oh ! je ne l'oublie pas. C'est pourquoi je n'aurais pas envie d'être avec n'importe qui. Masi permets-moi de dire que c'est dommage de voir tant de gens en couple se plaindre du couple. Pas juste dommage !
@Edgar : Je crois qu'on le sait tous au fond de soi ce que c'est. Mais on oublie quand on n'a rien, personne dans son coeur. Oui, le Saint Graal...
@Ð ♥ : C'est vrai que la philosophie est un peu à ça. Ce qui explique peut-être pourquoi tant de gens restent dans un couple qui ne les satisfait sans pour autant essayer de raviver leur flamme. Car oui, il faut être en couple. Mais il faudrait en plus que ce soit toujours des magnifiques feux d'artifices sans qu'on ait à faire d'efforts Illusoire, un peu !!!!
@Viv : C'est vraie que le vie moderne est fait pour ce qui vient à deux. Comme si être seul était une tare. Il faut se battre contre ça. Sinon, je dirais que je ne suis pas de celle à qui la solitude fait peur. J'aime ma solitude. Mais j'aimerais un copain avec qui je pourrais quand même me choisir des moments de solitude tout en ayant sa présence dans ma vie qui me rendrait plus épanouie.
@Sednah : Merci ma chère. Et oui, je crois qu'on est une gang perdu dans cette époque, dans ce bateau, à nager à l'aveuglette.