mercredi 7 octobre 2009

Les femmes et leur ménagerie

Ce matin, j'ai lu dans un livre quelque chose qui disait à peu près ceci.

Que les femmes fantasmaient sur des lions.
Épousaient des phoques.
Quittaient des ânes.
Et souffraient pour des chiens.

Je ne suis pas certaine d'être en accord avec toute cette ménagerie, mais j'ai tout de même eu un sourire franc en lisant le tout. Comme quoi, nous restons des animaux à la base !

3 commentaires:

BL a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
BL a dit…

« Phoque », encore une autre têtue comme un âne qui ne jure que pour des lions, lesquels se révèlent souvent n'être que des chiens...

C'est clair que nous sommes des animaux, dotés d'un peu d'imagination.

L'impulsive montréalaise a dit…

Wooooooo, je refuse l'accusation gratuite. :-)Et non, les filles ne jurent pas que par des lions... Mais oui, on souffre souvent à cause des chiens ! Héhé ! Que des animaux au bout du compte !!