vendredi 9 novembre 2012

Sans commentaire

Je suis beaucoup trop saoule.

Et je m'aperçois d'une chose.

Je peux me montrer vulnérable sans problème.

Mais seulement à qui je le veux. Et de la façon dont je le veux. Sinon, si on m'attaque, je  deviens un hérisson.

11 commentaires:

Le factotum a dit…

On revient d'une petite sortie bien arrosée!
Bpn repos!

Laure a dit…

Trop Drôle :-))
Bisous, Laure
http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

Michèle a dit…

Pas trop hangover ce matin toujours????

idmuse a dit…

Je te vois bien comme un hérisson ;)

Quelquepart a dit…

Ah, ah.... T'es venu ma lire hier et ça t'es resté en tête. Mais il est justement là le défi se montrer vulnérable plus souvent, même quand on a peur. J'espère que les cheveux ne font pas trop mal ce matin.... :)

Sandro a dit…

Des petits hérissons, ici, il y en a plein la forêt, je trouve qu'ils sont plutôt mignons.
Sandro ;)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Factotum : Oh ! oui, bien arrosée. Et bien étrange.
@Laure : Pas si drôle, non. Héhé !
@Michèle : Hangover, non. Mais l'impression qu'un 10 roues m'avait passé sur le corps.
@idmuse : Je suis très chaleureuse. Mais si on "m'attaque" d'une façon dont je ne veux pas (que ce soit gentiment ou non), voilà le hérisson
@Quelque part : Oui, j'avais lu ton texte, mais ne savait pas trop comment le commenter. En vérité, je ne suis pas quelqu'un qui a de la difficulté à se montrer vulnérable. Je pleure devant tout le monde, en public, je m'ouvre facilement, m'attache rapidement, me montre demandante.... C'est facile pour moi. Puis, parfois, vient des moments où je me sens attaquée comme avec des pics à glace. Ce sont généralement des attaques gentilles. Donc pas des attaques. Mais ça me fait pousser une carapace solide.
@Sandro : Je suppose que c'est une façon de voir les choses ! Je suis un joli petit hérisson. Héhé !

Tattoo a dit…

On n'est jamais trop saoul, voyons! C'est quoi ces idées-là!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Tattoo : Je n'avais pas vu la chose comme ça... C'est un autre point de vue.

Tattoo a dit…

En tout cas, tant que tu peux écrire, tu n'es pas trop saoule, crois-moi.

Quand tu te rouleras par terre, que tu te vomiras dessus et/ou que tu embrasseras des inconnus au hasard, là, on pourra considérer que tu es excessivement saoule, peut-être. Et encore.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Tattoo : Je n'ai rien précisé de ce que j'avais fait... Ahahaha ! Soit, je ne peux le nier : je pouvais encore écrire de façon compréhensible.