vendredi 14 octobre 2011

Taille parfaite

Dernièrement, j'ai lu dans un magazine que Patrice Robitaille, un comédien québécois pour ceux qui ne sont pas d'ici, avait dit qu'une femme qui porte une taille 14 peut être aussi désirable qu'une femme qui porte une taille 2. J'ai disons.... réagi. Ce n'est pas personnel à lui. Mais, disons, ma réaction face à n'importe quel homme qui m'aurait lancé ça nonchalamment.

Ma première réaction : Yeah, you right !!!! Me semble !

Ma deuxième  réaction : Qu'on me place en ligne toutes les ex-copines de ce monsieur devant moi immédiatement pour qu'on compte combien dépasse les tailles 5-6.

Puis, je me suis arrêtée un moment. Tsé, des fois dans la vie, il faut s'écouter penser. Pourquoi je pensais ça ? Était-ce réellement une observation que j'avais faite en regardant autour de moi ? Plus ou moins, je vous dirais. Je connais des hommes ici et là qui aiment les rondeurs et n'ont pas de problème avec ça. Était-ce le poids des médias ? En grande partie, je suppose. L'idéal de beauté féminine n'est certes pas la taille 14. Loin de là. On parle plutôt de brindilles taille 0. Les publicités, les célébrités.... On est loin des femmes d'un tableau de Renoir ! Au point où je crois les femmes ont intégré que c'était ça l'unique beauté possible. Je me souviens d'une étude très sérieuse faite par un magazine (héhé, pas si sérieuse que ça, hein !) qui avait montré des dessins de femmes de différentes grosseurs à des hommes et à des femmes. On leur demandait d'identifier la silhouette qui plaisait le plus au hommes dans les différents modèles proposés. Qui était le plus sévère vous pensez ? Oui, vous avez sûrement deviné, les femmes !

Je ne sais pas ce qui fait que les femmes en sont venues à penser savoir mieux que les hommes ce que les hommes pensaient. Mais c'est arrivé. Et c'est pourquoi quand j'ai lu la petite phrase de Patrice, j'ai réagi ainsi.

Suis-je convaincu d'avoir tort avec mes deux premières réactions ? Non, c'est bien ça le pire ! Mais je travaille là-dessus !

7 commentaires:

Juju a dit…

Tu n'as pas tort d'avoir réagi de la sorte, j'aurais probablement eu une réaction semblable à la tienne... Malheureusement, toutes les publicités montrent des femmes très minces presque sans formes et toutes retouchées avec Photoshop... Et nous, les femmes, nous comparons à ces critères de beauté impossible à atteindre. En tout cas, c'est vrai que nous sommes sévères envers nous-même lorsque vient le temps de nous critiquer.

Kalte a dit…

Ces magazines de mode, ces mannequins,...qui se cachent derrière? Qui décide au nom de qui? Qui contrôle? En grande partie, la mode est dictée par les femmes, je me trompe? Alors jme pose la question suivante: qui a le pouvoir de changer les choses? Vite comme ça, poser la question, c'est un peu y répondre non?

Minklo a dit…

Il y a quelques années, je réalisais un projet de recherche avec a directrice de mémoire. Ce projet portait sur les notions de soutien dans le web 2.0, notamment en ce qui a trait à la problématique du poids. Je me rappelle être allée sur des forums où se retrouvaient de jeunes femmes anorexiques pour discuter et qui échangeaient des photos de modèles toutes plus maigres les unes que les autres. Eh bien...Ces photos, je les trouvais normales. Et ça, c'est anormal. Ce n'étaient pas des corps sains que l'on voyait, mais des mannequins chétifs, ayant l'air affamé.

J'ai souhaité prendre du recul par rapport à ma vision de la femme. Et m'aimer un peu plus.

Camille a dit…

Je ne suis vraiment pas prête à dire que l'ensemble des hommes aime les brindilles. Durant la dernière décennie, j'ai eu pas mal toutes les poids et shapes possibles pour une femme, allant de brindille (imaginez peser 115 lbs mouillés à 5 pieds 8... à ce poids je flottais dans du 0 et du x-small) à rondement ronde (serrée dans du 14 ans). Puis je me suis arrêtée au juste milieu. Ni maigre, no grosse, avec quelques rondeurs, et force m'est de constater avec le recul que ce n'est pas tant mon poids qui faisait que je plaisais ou non aux hommes, ni ma couleur de cheveux (je les ai toutes essayées). Non ce qui faisait une vraie différence c'était mon état d'esprit. Les moments où je me sentais le mieux dans ma peau étaient ceux où les hommes me regardaient plus, me parlaient plus et ce peu importe mon poids. Étrangement, c'est quand j'avais la shape la plus pitoune que j'ai pogné le moins. Mais entre mes deux oreilles j'étais tellement complexée et mal dans ma peau que les hommes devaient le sentir.

Ça peut sembler cliché mais je crois que lorsque les hommes disent qu'une femme bien dans sa peau c'est tellement plus séduisant qu'une pitoune tourmentée, eh bien je les crois. Imaginez l'inverse: un beau gars complexé qui s'aime pas vs le cute qui a tellement une belle personnalité qui dégage le bien-être. Je crois que les hommes et les femmes ne sont pas différents que ça quand vient le temps d'être sensible au charme du sexe opposé: quand ils sont ouvert à quelque chose de vrai, ils reviennent à l'essentiel, à ce qui compte vraiment.

Michèle a dit…

Je connais beaucoup d'hommes qui aiment qu'une femme soit enrobée. Pas grosse, mais qu'elle aie un peu de chair autour de l'os. Et surtout, qu'elle accepte ces petites poignées d'amour.

Petite libellule a dit…

Pour travailler dans le domaine de la mode, j'ai constaté que l'idéal de beauté n'est pas tant les brindilles que la taille 25, assortie d'une poitrine de bonnet C ou plus. On s'entend que dans la vraie vie, beaucoup sont appelés, mais peu sont élus pour avoir ce gabarit!!! Cela reste des idéaux, mais à travers le "vrai monde", la très grande majorité des gens ne répond pas à ces critères, ce qui ne les empêche pas de faire leur vie et de plaire. Certains préfèrent une poitrine opulente (ce qui vient souvent avec le reste de l'opulence)... et d'autres préfèrent les petites fesses, et les petites poitrines qui viennent avec. À chaque guenille son torchon, comme disait ma grand-mère!! :-))

L'impulsive montréalaise a dit…

@Juju : Ben voilà, on est entourées par ça. Alors forcément, ça a certains effets indésirables. Et comme on est déjà critiques les femmes !
@Kalte : Je ne crois pas, non. Car il y a tout un univers masculin derrière tout ça aussi. En fait, ce n'est ni aux hommes ni aux femmes de changer les choses. C'est à la société au complet. Et il n'y a pas qu'une question de mode. Toute la question de la séduction, de l'image de la femme qui plaît. Ça aussi c'est lourd parfois. Collectivement du moins.
@Minklo : Ouch ! J'avoue que de trouver des femmes anorexiques normales, ça montre un certain problème. Tu as bien fait de prendre du recul face à tout ça. J'espère que tu t'aimes maintenant un peu plus comme tu le dis. Quant à moi, je ne trouve pas qu'une femme trop maigre est belle.
@Camille : Je ne disais pas ça non plus. Mais disons que globalement, les hommes sont plus attirés par les minces que par les plus grosses. Mais mince et grosse, ça reste relatif et oui, tous les goûts sont dans la nature. Et il est certain qu'une personne heureuse, qui se sent bien avec elle-même et son apparence, est plus attirante qu'une personne qui obsède et ne s'aime pas. Mais bon, la belle personnalité a ses limites je crois. Il faut aussi une certaine beauté physique. Mais comme cette beauté est dans l'oeil qui regarde, elle peut prendre différents aspects.
@Michèle : J'en connais aussi. Mais quand on est célibataire et confronté à ce qui plaît aux hommes, globalement, c'est difficile. Le monde du célibat est parfois cruel. Parfois non. Dépend.
@Petite Libellule : Ahahahah ! Oui, tu as bien résumé. À chaque torchon, sa guenille. Ça n'empêche pas de plaire que de ne pas répondre aux standards souvent irréalistes de beauté. Ça rend juste le tout plus difficile. Car les femmes ont des idées sur ce qui plaisent aux hommes et l'inverse et tout ça se mêle et fait du monde ben complexé. Probablement bien souvent pour rien !