mercredi 5 octobre 2011

Bord de chaise

Je suis dans un état de bord de chaise. De souffles. D'halètements. Cuisses ouvertes. Coeur qui bat. Des tentations. Des images. Des flashs. Des sons qui n'existent que dans ma tête. Des soupirs qui vivent dans mes entrailles.

Ça ne vient de rien. Qu'un peu de sang qui bat les tempes. Des mots qui évoquent. Une rougeur sur les joues. La beauté d'une homme dans le métro. Sa proximité à hauteur de visage.

Le ventre est noué. Une tension qui se vit, qui ne se nomme pas. C'est un peu dur, un peu mouvant, ça monte jusqu'aux poumons. Ça déplace de l'air. Ça remue.

Un désir brusque. Un éclair. Il faut. Je veux. Des phrases éparpillées. Puissantes. Brutales. Une montée des sens. Une exacerbation. L'envie d'un paroxysme. La peau tendue. Le corps en éveil. Des frémissements sur les bras. Une gorge sèche. Tête qui tourne.

État de bord de chaise. De bout de fesses. De pointe des pieds. À couper au couteau.

7 commentaires:

idmuse a dit…

Que ce sera triste quand tu seras en couple. Aurons-nous droit à d'aussi beaux textes, dis?
Si c'est le cas, quel chanceux ;)

Un autre Bob a dit…

Il fait chaud par ici! Essaies-tu de faire fondre les écrans d'ordi? ;-)

Jūlī Sūraja a dit…

Merci de faire fuir un peu la froideur d'un automne par le chaleur de vos textes!

Petite libellule a dit…

Belle façon de décrire une folle envie de... :-))

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : Ahahahahah ! C'est un genre de commentaire tout à fait surprenant. Ah ! je ne sais pas ma chère. On verra bien à ce moment-là !
@Autre Bob : Quoi, ton écran d'ordi a fondu ? Héhé !
@Juli Suraja : Ça été un plaisir d'apporter un peu de chaleur. Même la température a suivi le pas. Héhé !
@Petite libellule : Merci. Héhéhé ! Envie de ?? De quoi tu parles ? ;)

Jeff a dit…

Très chaud comme texte j'adore tes hormones sont dans le tapis...un traitement s'impose à mon avis mais rassure toi de longue heure d'attente à l'urgence ne sera pas nécessaire il est possible de se "soigner" toute seul...mais le traitement est plus efficace à deux :-)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jeff : Oui, c'est populaire semble-t-il mes petites montées de chaleur par écrit !