jeudi 20 octobre 2011

Soirée de pluie

Ce soir, j'ai marché sous la pluie.

Il faisait bien noir (vers 20h30) et il pleuvait. À petites gouttes au début, puis à plus grosses gouttes ensuite, mais j'avais envie de marcher. L'air était parfait pour ça.

J'étais seule au milieu de la foule. Sur Ste-Catherine. Entre le centre-ville et la station de métro Berri. J'aurais pu m'arrêter plusieurs fois. Prendre un autre métro. Pour tout dire, j'avais un parapluie sur moi ! Mais je n'avais pas envie de l'utiliser.

J'étais bien sous la pluie. Bon, j'étais toute mouillée, les cheveux fous, les lunettes ruisselantes, le manteau qui sent le p'tit chien humide (c'est une expression hein...!). Mais j'étais bien. Marcher sous la pluie comme ça, ça me donne un bol de vie. Une grande bouffée d'air vivifiante qui me rentre dans le corps et le coeur. Je marchais tranquillement la tête dans les airs. Je regardais autour de moi en conquérante ou en âme apaisée selon les moments. Une rue passante de grande ville, sous la pluie, ça se vide tranquillement. Ou ça se pare de parapluies. J'ai vu la rue se transformer, devenir autre.

Parfois, se sentir en vie, ça tient à peu de chose.

Quand je suis arrivée au métro Berri, j'étais juste fatiguée. Pas que j'avais marché bien longtemps, peut-être 35 minutes, je dirais. Sauf que j'avais vécu beaucoup. Et bien. J'avais vécu la pluie.

9 commentaires:

Sednah a dit…

C'est quelque chose que j'aime beaucoup faire aussi..mais à ce temps-ci de l'année dans coin de pays, ce sera chercher ma mort tellement il fait froid :)

Michèle a dit…

Moi hier j'ai couru parfois avec, parfois contre le vent. Rentrée à temps avant la pluie.

Cette force du vent m'aidait ou me nuisait, selon le cas. C'était cool.

Éphémère a dit…

J'ai l'impression que je fais partie des rares personnes qui n'aime pas la pluie. J'aime pas le son que ça fait et ça m'aide pas à m'endormir, j'aime pas être mouillée, j'aime pas l'odeur... mais à lire ton texte, j'ai presque envie d'aller marche sous la pluie voir si je pourrais aussi ressentir un certain bien être... !

Marico a dit…

Une promenade sous la pluie en ta compagnie et...sans me mouiller! Merci pour ce magnifique billet qui m'a rappelé...

Lucille a dit…

Comme quoi ce ne sont pas les éléments extérieurs qui font en sorte qu'on se sente bien ou pas.

Merci l'Impulsive d'avoir partagé cet état d'être ;)

Jeff a dit…

Qu'il fasse soleil, que la neige tombe ou comme pour toi, la pluie soit présente dans ce moment bien spécifique de ta journée, tu as su profiter entièrement de cette soirée pluvieuse.

Même si la plupart des gens la déteste, la pluie peut apporter aussi son lot de bonheur... Je le crois en tout cas.

Phil a dit…

J'aime aussi me promener sous la pluie de temps en temps. L'idéal c'est une petite bruine parce que la grosse averse, c'est pas marrant du tout, même pour les promeneurs solitaires.

Jane a dit…

Il est beau ton billet. C'est vrai que se sentir en vie tient parfois à peu de choses, c'est très bien dit!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sednah : Oh ! il faisait pas si chaud non plus ici. Mais des fois, faut ce qu'il faut.
@Michèle : J'ai couru vendredi soir moi, dans le vent et la petite pluie. Ça fouette les sangs. J'ai bien aimé.
@Éphémère : Oh! mais je n'aime pas la pluie non plus. Et c'est ça le pire. Mais parfois, après une longue journée, ou lorsque je suis fatiguée, je trouve que ça regénère. Tu essaieras. Et le bruit de la pluie, c'est beau quand même...
@Marico : Oui, mon blogue est water proof ! Ahahahahah ! Ça m'a fait plaisir. Je ne sais pas ce que ça t'a rappelé, mais ça semble de bons souvenirs.
@Lucille : Oui, c'est vrai que c'est davantage l'intérieur qui décide de notre humeur. La vie est un état d'esprit. Je le dis bien souvent.
@Jeff : Oui, j'ai su profiter du moment. C'est ça le secret de la beauté de la vie. Dommage qu'on le perde si souvent de vue.
@Phil : Ahahahha ! Oui, bon c'était pas une petite bruine, mais pas non plus une grosse pluie. Juste quelque chose de frais et revigorant je dirais. Ça vide l'esprit.
@Jane : Merci. Et oui, se sentir en vie, c'est savoir prendre un moment pour se laisser vivre. Tout simplement.