mardi 4 octobre 2011

Fierté euphorique

Waaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

J-E   S-U-I-S   E-U-P-H-O-R-I-Q-U-E !!!!

Je viens officiellement de....

Et bien, pour faire une histoire longue, dernièrement, je parlais de mes ambitions course. Je disais qu'un jour, j'avais envie de courir 10 km, voire un demi-marathon, que le lendemain, je peinais à faire un petit 3km. Manque de constance donc.

Mais j'ai suivi les sages conseils d'un livre que je suis en train de lire (Autre Bob, tu dois être fier de moi !) et j'ai ralenti ma course. Ça me disait même environ quelle vitesse aller. Bon, j'avoue que j'ai triché, j'allais un peu plus vite que ce qui était recommandé. Mais quand même plus lent que ce que j'essaie de faire habituellement. Remarquez, au final, ça s'équivalait presque vu que j'ai accéléré un peu ici et là. Mais bon, je parlais à ma tête de cochon, et chaque fois, je ralentissais, je regardais l'heure et j'essayais de respecter le temps conseillé.

Oui, bon, c'est long en maudit comme histoire. Trop long.

En fait, tout ce que je voulais dire, c'est que je viens officiellement de courir mon premier 10 km !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et que j'en suis euphorique ! :)

8 commentaires:

Michèle a dit…

Je te comprends et suis bien heureuse que tu l'aies réussi. C'est trop le fun de se dépasser, de se fixer des buts et de les atteindre.

Moi je cours mon 8km chaque jour et samedi, je suis allée seule sur une piste cyclable dans le bois et j'ai fait un 10...moi aussi c'était ma petite fierté personnelle. En plus il pleuvait, je me suis trouvée motivée!

Bravo encore! Et...avec le sport, une fois peut être coutume comparé au dicton!!!

Caro a dit…

T'es hot, félicitation!

Un autre Bob a dit…

Ah ben, ah ben, félicitations! Comme l'écrit Michèle, c'est toujours satisfaisant de repousser ses limites! Et dire qu'il y a quelques jours à peine tu avais un gros rhube...

En prime, ta course de ce soir t'a procuré un bon trip d'endorphines, effet secondaire pas toujours présent mais toujours bienvenu. ;-)

Bravo!

Lucille a dit…

Bravo ! Tu as de quoi être fière de toi. Maintenant, faut garder le rythme. Lâches pas !

Jane a dit…

Oh!! Super!! :)

Phil a dit…

Félicitations pour cet accomplissement ! Et vive le sport !

Arielle a dit…

Bravo! C'est le jour où j'ai compris ce truc bien simple que j'ai réussi à courir sans m'arrêter sur de longues distance: ralentir. Ça peut nous paraître extrêmement lent, mais c'est essentiel pour progresser. Alterner les niveaux d'intensité aussi.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Michèle : Ce qui est drôle, c'est que genre la veille ou deux ou trois jours avant, j'avais fait une liste de choses que je voulais faire. Mon 10 km y était. Et bang, je l'ai fait. Sans préparation réelle. Mais bon, je cours quand même régulièrement depuis un bon moment. Sauf que c'est en général de plus courtes distances (3 à 5km). Bravo pour ta constante en tout cas. Et ton 10 km sous la pluie ! Et oui, le sport, ça fait du bien.
@Caro : Je sais, je sais. Ahahahhah ! Merci.
@Autre Bob : Oui, c'est très satisfaisant. Je suis encore un peu sur le high de ma réussite. Mais ce soir-là, wow, le feeling !!! Comme tu dis, endorphines. À fond. Merci.
@Lucille : Oh ! je garde le rythme. Je fais du sport vraiment très régulièrement. Mais bon, comme je disais à Michèle, pour la course, un petit 5km, ça me convient en général. Et une fois de temps en temps, ben là, je me pousse pour me dépasser.
@Jane : Merci, merci ! :)
@Phil : Oh ! oui, c'est un réel accomplissement pour moi. :) Merci. Et oui, vive le sport. Ç fait du bien. Physiquement. Mais mentalement aussi.
@Arielle : Comme j'ai dit, j'ai triché un peu. J'y suis pas allée aussi lent que recommandé. Mais quand même. Je me parlais en maudit pour me ralentir. Et ça a marché. Presque facilement en plus. Héhé ! La partie difficile, c'était de m'écouter. Je suis plus du genre à me pousser au max. Mais ça valait tellement la peine que je compte recommencer ! De temps en temps.