dimanche 19 février 2012

En criss

Je sais pas, mais ce soir, jme sens en criss contre la vie. Une vraie enragée. J'y pèterais la gueule pour tout dire.

Je suis fâchée contre les injustices, contre les délais, contre le monde. Jme sens différente. Comme d'une autre planète. J'ai pas de patience. Je suis tannée que le temps passe, mais pas les mottons dans la gorge. Jveux dire, ça part, ça revient, ça repart. C'est jamais durable.

J'ai juste envie de m'isoler, de fermer la porte. Je suis comme ça quand je vais moins bien. Je n'ai pas envie d'être confrontée à ces gens qui ne comprennent pas, qui ne veulent rien voir des bouts parfois laids de la vie. C'est bien de chialer et d'être sarcastique. Mais faudrait pas dépasser les limites et exprimer plus d'émotions que ça !

Pis l'attente, la maudite attente. Ces conseils qui me disent d'être patiente. Je ne le suis pas, patiente. Mais je le suis devenue. Pas le choix. La patience, la vie me l'a crissée dans la gueule de force.

Pourquoi j'ai tout ça dans la tête ? Pourquoi j'ai ces idées-là ? Pourquoi je ne suis pas née imbécile heureuse ? Ou bien toujours joyeuse et optimiste ? Pourquoi des fois jfonce dans le mur pis je mets pas les freins parce que dans un sens, ça fait du bien quand ça fait mal ? Jveux pas dire que j'aime ça. Mais ça fait quelque chose, ça fait bouger et remuer la mort en-dedans, ça fait évoluer vers un peu de mieux quand c'est fini.

Ce soir, je suis vraiment en maudit avec la vie. J'aimerais ça être comme tout le monde. Me fondre dans le décor. Arrêter de détonner. Ne pas être celle à part.

Ce soir, j'aurais envie de me prendre un grand, grand verre. Pis de tellement boire que je pourrais me vomir au complet, me sortir de moi. Des fois, ça serait le fun si on pouvait prendre des vacances de soi. Mais on peut pas.

5 commentaires:

Jeff a dit…

Je te fais un gros câlin... :-)

Petite libellule a dit…

T'as bien le droit d'être en criss. C'est ton droit le plus légitime. Et on a tous nos moments d'écoeurantite aiguë pour toutes sortes de raisons, où on enverrait paître la terre entière. L'important, c'est de ne pas mariner dans cet état désagréable trop longtemps. Peu importent les événements, tout est question de perspective. J'espère que le soleil se pointera bientôt pour toi. xx

Kalte a dit…

Ok, là je dois t'avouer que j'ai souris sur quelques expressions du genre "la vie me l'a crissé dans gueule de force". Ok, quand tu l'as écrit, tu riais pas. Mais après coup, faut avouer qu'elle est digne d'une réplique de Lance et compte III. :)

Ok, pour le reste moi je pense comme petite libellule! T'as le droit d'être en criss...! Moi jle suis souvent aussi! La vie est injuste...faut s'y faire, faut apprendre à dealer avec. Faut se faire un blog pour se déverser l'âme, faut oui, se saouler un soir pcq t'as mal à vie...pis t'es pas anormale, même si tu le crois, en fait, on se croit un peu tous anormaux en quelque part...mais qu'est-ce que la normalité? Normalité=équilibre, oui. Mais lorsqu'il est atteint, c'est là qu'autre chose nous débalance.

Alors la seule chose que j'peux te dire c'est vide-toi le coeur...ici ou ailleurs, mais garde pas toute cette merde en dedans.

Jane a dit…

Ça arrive aux meilleurs d'entre nous. Parce que oui, la vie fait est parfois injuste et on a envie de le crier. Alors cri on est là pour t'écouter :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jeff : Merci pour le câlin.
@Petite libellule : Ooooh ! ce sont tellement des mots que j'aime : tu as le droit. On dirait tellement que c'est mal vu d'avoir des émotions, de les exprimer. Je ne peux pas toujours aller bien. Même si ça serait plus facile. Oui, j'espère qu'un sourire franc et spontané me reviendra bien vite.
@Kalte : Tssss ! encore et toujours aimer quand je ne vais pas. C'est vrai n'empêche que j'ai un certain sens du dialogue quand j'emprunte le langage parlé. Héhé !
Et ça fait du bien de savoir, que j'ai le droit, que je ne suis pas la seule à être en criss des fois. Oui, je me vide le coeur. J'essaie du moins.
@Jane : Merci de la permission donnée. De l'écoute. Et puis, si ça arrive aux meilleurs, ça veut dire que je ne suis pas si pire...