mardi 24 janvier 2012

Un monde en soi

Aaaaaah ! le métro. Ça faisait longtemps que je ne vous en avais pas parlé.

Vous savez, le métro où y'a une fille qui tient le poteau du milieu. Qui tousse énergiquement dans sa main. Qui s'essuit vaguement sur son foulard et qui recriss sa main sur le poteau. Conscience sociale, ma grande !!!! Non, mais. OUACH !

Le métro aussi où on lève la tête et on voit une dame respectable..... pas si respectable que ça. Qui se fouille avec passion dans le nez. Et qui en sort un petit paquet. VOMI ! J'veux pas voir ça.

Puis le métro où on lève la tête lorsqu'on est assis. Qu'on voit un gars moche. Qui plutôt que de nous montrer ses fesses a décidé de se placer face à nous. Bon, j'pense pas que c'est prémédité. Mais quand on y pense.... son pénis est quand même à genre 30-40 cm de mon visage. Oui, je sais, bizarre ce qui me passe par la tête dans le métro !

Pis des fois, c'est le métro. Celui où j'écris un texte. Encore sur ce gars. Et j'vois tellement rien autour. Pis là, j'lève la tête. Pis je m'aperçois que j'ai dépassé mon métro de deux stations. Maudit ! Un étourdissement sans précédent je crois...

Le métro.... c'est le métro hein ! Un p'tit monde en soi. Où y s'en passe des affaires.

7 commentaires:

idmuse a dit…

Oh que oui! Que de monde! Et il n'est pas toujours beau !

Kalte a dit…

J'avoue que l'expression "qui en sort un ptit paquet" m'était inconnue mais mérite amplement l'éclat de rire que j'ai eu.

Maintenant, il te reste le boulot et le dodo.

Bonne journée :)

Jeff a dit…

Apparemment, il faut du monde pour faire un monde et celui du métro de Montréal ne fait pas exception à la règle.

Je suppose que tous les métros de la planète vivent des épisodes semblables, voir pire peut-être.

J'espère que le retour à la bonne station fut plus agréable... ;)

Grimimi Sue a dit…

Bonjour l'impulsive,

Ta plume semble glisser si facilement.
Doux et tendres petits bisous.

Michèle a dit…

Contente de pas avoir à prendre ce vase clos (le métro) pour le boulot...Il fait chaud, plein de monde, plein de microbes...ouf!

Mais chaque fois que je vais à Montréal, ça me prend ma tite ride ;)

Rosabelle Melanie a dit…

loll! tu fais ma journée ce matin avec ton texte !!

Tu me rappeles tellement de souvenirs du temps ou j'avais à le prendre à tous les jours!! J'ai été élevé à Montréal alors le métro je l'ai pris plus qu'à mon tour.

Moi ce je me rappelle le plus, ce sont les odeurs des gens.. Et ici je parle pas de gens qui sentent bons... Je me rappelle tellement sortir a ma station avec un mal de tête parce que la personne a coté de moi s'était asperger de parfum ... Les gens qui même à 6h00 le matin sentent l'ail, la friture, le "tsou de bras" iarkkk!

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : Oh ! non, pas toujours beau ! Héhé !
@Kalte : Ben cpas exactement une impression consacrée si je puis dire. Mais disons que je voulais exprimer la chose avec le moins de détails possibles. Ouais boulot, dodo. Perspective déprimante.
@Jeff : Oui, de tout pour faire un monde. Dans et à l'extérieur du métro. Retour rapide, le suivant pour la direction contraire concordait bien !
@Grimimi : J'essaie. Souvent, c'est comme un accouchement l'écriture.
@Michèle : Ouin, vive les microbes ! Ahahaha ! Ça y prend sa tite ride ! On aura tout vu !
@Mélanie : Merci et tant mieux ! :)Ouin, c'est vrai que les odeurs c'est le pire. Y'a des fois où j'ai pensé presque vomir tellement c'était... intense ! Ah ! la proximité non désirée... !