jeudi 8 décembre 2011

Cocooning

Je prendrais bien quelques câlins.

Et une grande couverture sur un sofa confortable.

Avec un feu de foyer qui crépite joyeusement.

Et un chat qui ronronne.

Une piles de feel good movies.

Avec un peu de soleil à l'extérieur.

...

Mais bon, je dois aller travailler. Et j'ai personne pour les câlins. Ni de foyer.

La vie est bonne pour se charger de briser les chimères.

Il me restera toujours le chat, les films, le sofa qui m'attendront ce soir et peut-être un peu de soleil aujourd'hui si on est chanceux. C'est déjà ça !

Cocooning, vous avez dit ???? Oooooooh ! Comme je voudrais.

5 commentaires:

Jeff a dit…

Même si je te visite à l'occasion, je vais te faire un câlin pareil, juste pour que tu te sentes bien entourée ce soir avec pour compagnon ce félin qui ronronne de satisfaction en voyant sa maîtresse arriver à la maison...

Michèle a dit…

Parfois, on a tout pour se faire faire des câlins mais on n'est pas sur le même beat que l'autre...la fatigue et tout....c'est d'autant plus frustrant!

Je veux te rassurer qu'à deux, c'est pas toujours mieux!

Mais je te souhaite de trouver quelqu'un de moins poilu que ton chat bientôt!!!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jeff : Merci pour la câlin. Et oui, le gros rominet est toujours bien content quand j'arrive ! :)
@Michèle : Je ne prétends pas qu'à deux, ce soit parfait. Mais quand même ça doit être mieux. Malgré l'imperfection. Et bon, en attendant, je squizze le poilu à 4 pattes. Ahahah !

johan a dit…

Les petits instants qui font le bonheur...il arrivera bien un jour cet instant chimérique..sachez l'attendre...et ne pas désespérer

L'impulsive montréalaise a dit…

@johan : C'est vrai que ce sont les tous petits instants qui font le bonheur. On l'oublie souvent.