mardi 29 novembre 2011

Imagination‏ limitée

J'ai presque tout imaginé.

J'ai imaginé notre premier baiser. Forcément, il y aurait eu un peu d'alcool avant. Pour provoquer le mouvement. Ce serait chimique, magique. Un peu maladroit. Pas très longtemps. Juste un instant. Le temps que ce soit charmant et que nos coeurs battent à toute allure.

J'ai imaginé notre première baise. Physique et pleine d'étincelles. Complètement naturelle. Sans malaise. Je saurais où mettre mon bras, tu saurais où mettre ta jambe, nos lèvres seraient affamées.

J'ai imaginé que tu m'invitais à souper chez toi. Heureusement, les micro-ondes existent, car on aurait mangé froid. Trop occupés par le corps de l'autre qu'il nous aurait fallu avoir dès qu'on se serait vus quand tu aurais ouvert ta porte d'entrée.

J'ai imaginé une soirée sur ton sofa. On aurait chacun une coupe de vin. Qui aurait duré des heures. Parce qu'on ne pourrait pas arrêter de parler. Une joute verbale qui passe par tous les sujets. Et des rires qui cascadent. Tu me jouerais après les orteils pour me taquiner. Et je ferais semblant que ça m'agace un peu pour te faire plaisir.

J'ai imaginé la première fois où tu me dirais que tu es amoureux. Car tu ne me dirais pas je t'aime la première fois. Tu me dirais : " Je suis amoureux de toi." Et ça me ferait craquer tellement je trouverais ça plus mignon qu'un je t'aime.

J'ai imaginé la première fois où on ferait l'amour. Juste après tes mots si mignons. La baise avec des sentiments. En se regardant dans les yeux tout le temps. Ton regard enfoncé dans le mien et ton corps qui bouge tout doucement sur moi. Un moment intense. Un moment juste beau.

J'ai tout imaginé ou presque. En fait, il me manque le début. Le moment où tu m'invites quelque part, ou le moment où tu me dis que tu me trouves attirante, ou, plus difficile encore, le moment où je te dis que je te trouve mignon et plutôt intéressant. Mon imagination ne fait pas dans la science-fiction. Je suis bien meilleure pour pelleter des nuages que pour construire de réelles histoires.

15 commentaires:

idmuse a dit…

Moi je trouve que ça ressemble à une très jolie histoire, ça :)

Petite libellule a dit…

Oh... Joli. Ça donne le goût de devenir la bonne fée qui, d'un coup de baguette magique, fait arriver tout ce qui doit arriver... :-))

Jane a dit…

Aww c'est beau :)

Jeff a dit…

Moi je m'imagine, embarquant dans la machine à remonter le temps et qu'elle s'arrête pendant les années 80 ou 90...

Rajeunir de plusieurs années me permettraient de retrouver ma forme physique et mon apparence de jeunesse qui me redonnerait le courage de reconquérir à nouveau la femme de ma vie...

Juju a dit…

Excellent texte! J'espère pour toi que ce dernier deviendra réalité. Tu me donnes le goût d'écrire une autre lettre d'amour à mon chum. Merci pour l'inspiration!!!

Sednah a dit…

Excellent texte..je me suis glissée dans tes mots..je le ressens aussi!

Michèle a dit…

C'est un homme réel ou du rêve? Si c'est la première réponse, go go go!!!!

Prends un verre de vin et texte-le ou appelle-le!!!!

Un autre Bob a dit…

Un joli texte.

Je seconde Michèle: si c'est un gars de ton entourage, lâche-toi lousse! C'est le temps d'y aller, pendant que tu as encore la capacité de rêver à ce genre de choses.

Nanou La Terre a dit…

Je trouves que tu as une belle plume Impulsive montréalaise.
Bonne journée xxx

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : Oui, une histoire. Irréelle. Mais jolie. Au moins dans ma tête.
@Petite Libellule : Merci. Et oui, j'aimerais bien une bonne fée... ou une bonne petite libellule ici ! ;)
@Jane : Héhé ! Meeeerci ! :)
@Jeff : Ce n'est pas ton âge qui t'empêche de séduire. C'est plutôt ton état d'esprit Jeff si je puis me permettre. La confiance en soi, ça se travaille. J'ai un ami début 50taine... Il vient de rencontrer quelqu'un et il file le parfait bonheur.
@Juju : Merci. Et j'espère que tu as écrit cette autre lettre à ton chum. Les mots d'amour sont si agréable à écrire.
@Sednah : Gentil compliment. J'aime qu'on se glisse dans mes mots. Et je te souhaite que tu le ressentes pour vrai !
@Michèle : Un homme réel, oui. Mais non, je ne crois pas que j'irai plus loin. Je ne suis pas confiante, ou je suis réaliste je dirais. Je suis décevante, hein !?
@Autre Bob : Merci. Et bon, j'ai peut-être la capacité de rêver. Mais dans la réalité, je ne crois pas que l'homme en question puisse 1-être intéressé, et 2-que la relation pourrait naître et avoir un avenir même si le monsieur en question me trouvait attirante.
@Nanou : Oh ! c'est gentil ça. Merci. Bonne soirée à toi ! xx

Kalte a dit…

:)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kalte : C'est bien un commentaire de gars, ça. :-P

johan (etsivousosiez) a dit…

On imagine mais le réel se charge de tout et souvent détrompe l'imagination :-)
fort heureusement
pelleter des nuages jolie expression... à vou smaintenant de labourer votre réalité et y faire de jolis sillons fertiles

L'impulsive montréalaise a dit…

@johan : Ah ! non, le réel ne se charge pas toujours de tout. Et les sillons ne sont pas toujours fertiles non plus. Une terre sèche et incultivable, ça existe.

johan a dit…

A vous de rendre fertile cette terre intime voyons :-) Et croyez moi le réel peut être un cauchemar...mais avoir aussi les atours des songes...continuez de rêver, mais sachez laisser la porte ouverte au possible...et alors vous rêverez les yeux ouverts :-)
On garde l'espoir!!!!