lundi 7 novembre 2011

Du beau monde !

L'autre jour, j'ai lu dans un magazine les résultats assez étonnants, pour ne pas dire choquants, d'une étude faite par Dove au Canada. Semble-t-il que 13% des filles de 10 à 14 ans se trouvent belles, 6% des 15 à 17 ans pensent la même chose et quand on arrive aux femmes adultes, ce pourcentage descend à aussi bas que 3%.

Vous avez bien lu, 3% seulement des femmes adultes se trouvent belles au Canada si on en croit cette étude. 3% ! Même le 13% des filles de 10 à 14 ans est choquant. Alors quand on descend aussi bas que 3%, je ne sais pas comment on peut qualifier ce résultat.

Comment se fait-il que notre rapport à la beauté soit aussi faussé ? Je veux dire, je comprends qu'on se compare aux magazine, aux actrices hollywoodiennes, qu'on se dise qu'on n'est pas aussi jolies, aussi belles que beaucoup de ces femmes-là. Mais d'un autre côté, assez objectivement, pourquoi ne sait-on pas que même si nous ne sommes pas aussi belles qu'une autre, nous pouvons quand même être belles ? La beauté n'est pas standardisée que je sache. Il n'existe pas une seule forme de beauté, spécifique, précise et non discutable. La beauté est multiple. Oui, objectivement, je ne suis pas aussi jolie que bien de ces femmes plastiques. Mais parfois, de plus en plus souvent, je me regarde dans le miroir et même si je sais les autres plastiques, je trouve que je peux être jolie, sensuelle, souriante. Un vêtement bien choisi, une bonne humeur, une couleur...

3%. Comment a-t-on pu en arriver là ? Pourquoi la comparaison nous empêche-t-elle de voir ce qui se trouve dans notre cours ? Oui, l'herbe est peut-être plus verte chez la voisine, mais j'ai quelques fleurs en réserve. Et vous aussi mesdames ! Quant à vous messieurs... si vous saviez... Vous êtes beaux. Je ne sais pas si les résultats seraient aussi bas chez vous, mais vous êtes beaux. Il faut se les dire ces choses-là. Un jour, si on se complimente assez, si on arrête de croire en des standards impossibles, peut-être qu'on arrivera à être un peu plus sensés... !

12 commentaires:

Petite libellule a dit…

Tu l'as dit : les standards de beauté des magazines sont inatteignables et souvent irréalistes (vive la chirurgie plastique et Photoshop). Alors c'est sûr que si on se compare à ça, on aura beaucoup de difficulté à se trouver beau ou belle. Par contre, il y a des gens qui ne sont pas des beautés plastiques, mais qui ont pourtant un charisme incroyable. J'en connais plusieurs. Moi, ce qu'i m'accroche vraiment, c'est un esprit sain dans un corps sain. Pour le reste...

Anonyme a dit…

La publicité y est pour beaucoup dans ce malaise des femmes adultes devant leur miroir.

Ce n'était pas ainsi avant. Ma mère a toujours dit qu'elle était la plus belle femme de Lévis - et c'est vrai qu'elle était jolie. Cependant, elle ne ressemblait pas à ces femmes "plastifiées." Ces modèles de femmes n'existaient pas à son époque. Il n'y avait pas de télé, ni autant de magasines qui nous sautent aux yeux partout où nous allons.
Il faut se dire que nous sommes belles, que nous sommes vraies et on va finir par le croire. Et ça aide, également, d'avoir un homme qui nous le dit souvent.

Marie-Jo

Lilia a dit…

je revies dun voyage féerique a montreal tout e canada m'a séduit les femmes les hommes et la nature jai aimé ce pays et jai écrit sur cela
QUE DE BEAUTE!

Michèle a dit…

Peut-être aussi que le fait que les femmes se trouvent moins belles, c'est parce qu'on ne leur dit pas assez!!!

On est 10 fois plus belles quand on se sent plus belles et qu'on se fait dire que l'on est belles!!!!

Je ne suis pas dans le 3%. Ben, y a des journées plus favorables que d'autres tiens....

Camille a dit…

Je ne sais pas si tout a à voir avec les magasines. Je crois que c'est surtout une question d'estime de soi, de valeurs. On ne valorise pas assez la personnalité, mais on louage tant la beauté. Plutôt que d'être, on veut paraître. Je crois que c'est aussi un état d'esprit. Surtout un état d'esprit.

Jeff a dit…

Tu as certainement raison quand tu dis que nous sommes tous beaux. Nous le sommes de l'intérieur, que je dis, moi.

Mais si je me regarde dans une glace, physiquement, j'ai un gros doute. Je n'ai plus 30 ans mais j'arrive à l'âge du demi siècle.

Je n'ai plus le corps de mes 20 ans. J'ai pris beaucoup de poids. Je ne suis plus aussi en forme non plus.

Ce n'est certainement pas ma « beauté » qui m'aidera à gagner le coeur de mon âme soeur. Et encore là, j'en doute aussi.

Mais je sais qu'à l'intérieur, je n'ai rien à craindre. Personne ne pourra sonder ce que je suis vraiment en dedans.

Parce que je sais que je suis beau et que je suis une bonne personne.

Viv a dit…

Le pourcentage descend plus les femmes prennent de l'âge. On nous martèle tellement qu'il faut rester jeunes et fraîches que ça s'encre dans notre tête en vieillissant. Les femmes se voient "flétrir" et perdre leur éclat de jeunesse et se disent que c'est mal. On a bien beau se complimenter soi-même, mais si les autres ne le font jamais, c'est bien difficile de se convaincre qu'on est belle.

caméléon (happygirl) a dit…

Selon moi, la beauté est intérieure et non extérieur. J'éduque ma fille de 11 ans avec cette façon de penser ... même si elle est très belle à l'extérieure. Elle doit aussi être belle à l'intérieur.

C'est prouvé que les belles personnes ont plus de chances dans la vie. Elles ont moins de difficulté à trouver un emploi, à avoir des promotions et à rencontrer des personnes.

C'est peut-être injuste mais c'est la triste réalité. Je n'entre pas dans les standards de beauté extérieure... et pourtant j'ai un amoureux magnifique et une fille splendide de 11 ans.

La confiance en soi et la beauté intérieure ont dû m'aider à foncer dans la vie!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Petite Libellule : Le point est aussi que ça ne nous empêche pas d'être belles parce qu'une autre est plus belle. Parce que je suis d'accord avec toi, la pression est grande. Et oui, le charisme, c'est beaucoup mieux. En général, je suis attirée par des hommes charimatiques plutôt que juste plastiques.
@Marie-Jo : C'est vrai que maintenant avec la télé, les magazines, les livres, internet, on a accès à tout ça, à ces modèles qu'on doit soit disant respecter si on veut être jolie... Et oui, quelqu'un qui nous dit qu'on est belle, ça aide toujours.
@Lilia : C'est vrai qu'il y a du beau monde ici. Mais pas qu'ici ! Partout en fait.
@Michèle : C'est vrai que quand on se le fait dire.... Mais tu sais, j'entends tellement souvent des filles s'obstiner ou minimiser quand elles reçoivent un compliment. C'est d'une tristesse ! Et je nous souhaite de toutes un jour augmenter ce 3% !
@Camille : C'est certain que quand on parle de beauté, on parle immédiatement du corps. C'est notre premier réflexe, du moins nous les femmes. Ensuite, plus tard, peut-être seulement, on parlera d'autre chose qui sont belles, mais qui ne sont pas physiques.
@Jeff : Oh ! Ce n'est pas tout le monde qui est beau de l'intérieur. Malheureusement. Mais le problème, c'est que certaines personnes se fient à l'extérieur pour juger de l'intérieur. C'est forcément faussé.
@Viv : Il est vrai que la jeunesse est valorisée de nos jours. Quoique de plus en plus, on entend que 40 est le nouveau 30 et ce genre de choses. L'âge semble un autre critère de beauté !
@caméléon : Il faut enseigner ¸a aux enfants. Mais sans avoir d'enfants, je sais que nous n'avons pas toujours le contrôle sur comment ils agiront plus tard... J'espère que ta fille retiendra tes leçons fort sages. Et oui, comme tu l'a dit, c'est plate, mais les gens beaux ont et auront toujours des traitements de faveurs. Peu importe comment on défini la beauté. Car le concept de beauté physique évolue. J'ajouterais que ce n'est pas toujours facile d'avoir une grande confiance en soi quand on se trouve laide, ou moins jolie. Beaucoup de filles/femmes souffrent de ça. Fichue société exigeante !

Anonyme a dit…

La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde. En regardant les peintures et des photos de différentes époques, on voit différents modèles de beauté à travers l'oeil du peintre. Éviter les revues ou les émissions de télévision à la minutes où ils vous font sentir mal, laide ou inférieure - c'est peut-être le meilleur truc que j'aurais à donner. En tout cas, il marche pour moi...
Si on essayait de travailler à s'aimer davantage plutôt qu'à essayer de ressembler à des images inaccessibles, je suis certaine qu'on peut à peine imaginer à quel point notre société en serait transformée...

Anonyme a dit…

Je viens de trouver ce petit guide pour l'amélioration de l'estime de soi et il me paraît vraiment bien conçu:
http://www.acsm-ca.qc.ca/mieux_v/images/BB02/MJM-007.pdf

S'il pouvait aider de serait-ce qu'une personne des 97%, ce serait déjà bien!

Pascale

L'impulsive montréalaise a dit…

@Pascale : C'est vrai que si on laissait tomber les modèles et les standards, la société en serait transformée. Si on jugeait moins aussi. Car on est rendu si critique comme société. Et comme tu le dis, ça change selon les époques. C'est une question de mode. Selon les pays aussi. Je suis beaucoup plus belle ailleurs qu'ici, je pense. Les québécois/es sont dur/es. Et oui, faudrait qu'on trouve des solutions. 97%, c'est trop !