mardi 24 avril 2012

Questions post déjeuner

On fait quoi pour avoir moins la trouille ?

Pour agir plus ?

14 commentaires:

idmuse a dit…

Comme chez le dentiste, on serre les dents (façon de parler) et on fonce!
En criant intérieurement un AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH violent (mais intérieurement, hein, sinon c'est louche)
:)

Ellora a dit…

Ah la grande question...

Ma technique : j'arrête de me poser des questions et je me mets en action.

Ok, ok : J'ESSAIE de me poser moins de questions et je me FORCE à passer à l'action.

Michèle a dit…

Je déteste le "j'aurais dû ben dû donc dû", je n'aime pas regretter de ne pas avoir fait, j'aime mieux vivre avec les remords d'avoir au moins tenté.
Bonne chance, en plus, on n'a qu'une vie.
Pis...faut se botter le cul! ;)

Juju a dit…

Tu fermes les yeux et tu sautes dans le vide en espérant que tout se passe bien.

Dans le pire des cas, tu auras au moins eu le courage d'essayer.

Bonne chance!

Petite libellule a dit…

Toutes ces réponses!

Nanou La Terre a dit…

On ose et on fonce. Ce sont les peurs justement qui font qu'on avance pas.

Laluna a dit…

Ouf...
J'ai deux amies qui ne l'ont pas elles, la trouille. Ce n'est pas dans leur ADN.
Elles conduisent des avions, sautent en bungi, visitent des pays incroyables seules avec leur sac à dos...
Et quand je les regarde, je me dis que les autres ont raison...
Elles agissent plus et se posent moins de questions!
Alors la vraie question ne serait-elle pas : On fait quoi pour se poser moins de questions? Pour agir plus?
Si tu trouves une piste de solution... Fais-moi signe!!
J'essaie et j'échoue si souvent!
:)

Kalte a dit…

Réponse simple: tu te fais confiance en sortant de ta zone de confort. C'est ça le vrai courage.

L'impulsive montréalaise a dit…

@idmuse : Je suis quand même un peu déçue de la suggestion de crier intérieurement. Ahahaaahh !
@Ellora : Je pense que c'est ça. On se pose trop de questions. On réfléchit trop. Heureusement, parfois, j'ai un court-circuit du cerveau et rien ne peut m'arrêter. Merci impulsivité !
@Michèle : Je déteste ça aussi. Et crois-moi, je suis plus souvent mal d'avoir agi que le contraire. Et je sais que ce feeling-là durera beaucoup moins longtemps que le contraire aussi !
@Juju : Sauter dans le vide. C'est l'inconnu agir. C'est peut-être ça qui fait peur.
@Petite Libellule : Ahahahaha ! Tu y vas avec la famille !
@Nanou : Les peurs, les habitudes, la routine. On s'ankylose mentalement.
@Laluna : Peut-être que je ne suis pas si peureuse finalement. Juste que parfois, je suis paresseuse. Au lieu d'agir, je regarde passer le train. Ta question est peut-être plus juste. On fait quoi pour agir plus ! La solution : une grosse d'impulsivité... que je remercie bien souvent à long terme. Parce qu'à court terme, ça joue parfois quelques tours !! ;)
@Kalte : Ai-je besoin de dire qu'une zone de confort, c'est confortable ? Peut-être que parfois, c'est ça le problème. C'est trop confortable et donc ça ne bouge pas.

Kalte a dit…

Sortir de sa zone de confort, c'est ce qui te fait avancer...sinon, tu vas faire du surplace toute ta vie...si t'as des objectifs et que tu veux les atteindre, t'es obligé de sortir de ta zone de confort. Le meilleur exemple est la perte de poids dont tu parlais. T'es sortie marcher plutôt que de rester sur ton divan. Ton divan, c'est le confort (et c'est même pas une analogie)...sortir marcher, c'est sortir de sa zone de confort pour atteindre un but. Des fois, ça l'air plus simple qu'on pense...mais si on veut, les résultats suivent. :)

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kalte : Oh ! je ne dis pas que je ne fais jamais rien. Je suis une grande impulsive. Je peux réfléchir un moment. Et un moment donné, bang, tout saute et en 2 secondes, j'agis ! Malheureusement, je peux te dire que les résultats ne suivent pas toujours... Espérons que lorsque c'est le cas, c'est pour le mieux...

Kalte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Kalte a dit…

Comme disait Mario Pelchat (!?) from nowhere: "ça nous arrive quand on y crois" ! loll...jme trouve drôle l'instant d'un sourire.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kalte : Mario, sors de ce corps ! ;)