jeudi 2 mai 2013

Attention, terrain miné

*** Si vous êtes sur une vague de bonheur, que les petits oiseaux chantent et que vous trouvez dont que la vie est belle, c'est simple : ne lisez pas ceci. Retournez à vos oiseaux ! ***

Vous pouvez aussi vivre dangereusement. Mais vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus.

Je suis d'une humeur massacrante. Voilà, c'est dit.

MASSACRANTE.

Je pourrais m'attarder sur bien des sujets. Mais ce qui me fait royalement chier en ce moment, c'est mon célibat. J'en ai crissement marre. Tsé comme dans crissement, foutrement, câlissement marre !!!

Je ne comprends pas pourquoi je suis l'éternelle célibataire.

Ai-je la peste ?

Ne me parlez pas de ma fucking attitude. Je les ai toutes eues les attitudes. Positive, négative, rayonnante, en criss, dépressive, je m'en fous, je m'en fous pas, je fais pitié, je suis fantastique, je suis adorable, je suis chiante.... Toutes. Ça ne change rien.

Ne me dites pas la maudite affaire que ça m'arrivera quand je m'y attendrai le moins. Je ne passe ma vie à ma promener dans la rue en me disant : "aujourd'hui, ça m'arrivera, aujourd'hui, ça m'arrivera, aujourd'hui, ça m'arrivera..." ! Des fois, j'y pense. D'autres fois, non. Ça va, ça vient, je m'en fous, je voudrais bien, je voudrais plus, je n'y pense pas....

Avant, je me disais que c'est parce que j'étais plus grosse. 38 lbs de moins, ça change quelqu'un. Je suis plus jolie, je me sens plus jolie, j'ai davantage confiance en moi. Ben ça change fuck all ! J'ai même plus cette excuse-là ! C'est quoi, c'est mon caractère qui est de la merde, bâtard ?

Pourquoi les autres ça a toujours l'air facile de rencontrer ? Pourquoi les autres se font proposer des blinds dates par plein de monde alors qu'ils ne cherchent pas vraiment et que moi, personne ne me présente personne ? Pourquoi ceux qui disent qu'ils sont bien célibataires sont les premiers à être en couple ?

Aaaah ! tiens ça me rappelle cet autre argument chiant.... Il faut que tu sois bien célibataire pour pouvoir rencontrer quelqu'un. Oui, soit, faut pas être au 3e sous-sol pour rencontrer (quoique y'en a criss à qui ça tombe du ciel de même), mais pas besoin non plus de vanter sans arrêt les joies du célibat ! Moi, j'ai envie d'être en couple. J'ai envie de partager ma vie avec quelqu'un. J'ai envie d'être aimé. J'ai envie d'aimer. J'ai envie de beauté. J'ai envie que quelqu'un veule faire mon bonheur. Je veux faire le bonheur de quelqu'un. Est-ce si mal de vouloir être en couple ?

Je ne comprends pas pourquoi je suis l'éternelle célibataire ! Arrrggggggggggghhh ! Qu'est-ce qui cloche chez moi ?

10 commentaires:

Petite libellule a dit…

Et tes amis proches, qui te connaissent mieux que nous, ils en pensent quoi? Ils ont une théorie ou pas sur ce qui pourrait clocher? Au-delà de l'apparence purement physique, on est pas toujours conscient de ce qu'on dégage, de l'image qu'on projette.

Le factotum a dit…

Te l'ai-je dit que mes canards se sont installés dans mon petit boisé au Nord.
La vie est belle!

Rosabelle Melanie a dit…

Je pourrais te redire tout ce que tu as écrit plus haut mais ça servirait à rien hein hihihi! Comme je suis en SPM j'ai joué dangeureusement en lisant ton message, le mien n'est pas mieux ce matin hahaha!

Je sais que c'est de la merde mais as-tu essayé genre Réseau contact et compagnie ?? as-tu pensé t'inscrire a des clubs de course, les gens y sont hyper sympa et qui sait il y aurait peut-être un célibataire qui aime courir hihihi!

Si j'avais un célibataire dans mon entourage, je te le présenterais ;O)

Bonne journée quand même et sourit au beau soleil ;O)

Sophie a dit…

Je ne te connais pas Impulsive, mais je ne crois pas que ce soit simplement lié à oi. Je ne sais pas ce qui se passe depuis quelques années, mais il semble y avoir un nombre effrayants de filles pleines de qualités, mais pas de gars célibataires. Il doit y avoir un débalancement au point de vue démographique. J'ai un très grand nombre d'amies célibataires, mais aucun ami (ni hétéro, ni homo sexuel d'ailleurs) célibataire. Pas sûre que ça te remonte le moral, mais sache que tu n'est pas la seule dans ta situation.

Moi qui suis en couple et même si j'ai parfois envie de faire passer mon chum par la fenêtre, je m'accroche à lui, parce que, à voir ce qu'il y a sur le marché en ce moment, je suis franchement choyée.

Calgary? Ça te tente pas? parait que le ratio homme-femme y est meilleur. (Je blague)

Ellora a dit…

Quand j'ai reçu mon diagnostic de cancer en 2005, j'avais 25 ans, j'étais célibataire, je venais de revenir vivre chez mes parents suite à une séparation, je n'avais plus de job, plus de maison, pas d'enfants et donc plus rien à perdre.

Évidemment, une telle nouvelle te fait réfléchir, notamment sur ce que tu veux dans ta vie. La réponse s'est imposée à moi : je voulais connaître le grand amour. Pas des amours du genre de ce que j'avais eu par le passé, mais une vraie belle relation avec un homme aimant, attentionné et, surtout, équilibré.

Je ne pouvais pas compter sur mes parents ou sur mes amies pour me présenter des candidats. Je ne suis vraiment pas du genre à sortir dans les lieux habituels de rencontre et je ne jase pas avec des inconnus à l'épicerie sans raison valable.

J'ai donc fait ce que j'avais déjà fait par le passé et qui avait fonctionné (deux fois plutôt qu'une) et je me suis réinscrite sur un site de rencontre. La différence, c'est que cette fois-là je savais précisément ce que je voulais et ce que je ne voulais pas.

J'ai rencontré des bons gars, une dizaine peut-être en six mois, mais quand ça ne cliquait pas, je passais au suivant. Pourquoi perdre son temps, me disais-je.

J'étais en traitement de chimio, mon avenir était incertain, je n'avais pas un poil sur le coco, mais j'étais sure de moi et je savais où je m'en allais. Aucun gars ne m'a rejeté ou a refusé de me rencontrer et ils étaient tous au courant de ma situation.

Bref, j'ai fini par tombé sur mon ange, mon Chéri. Et quand je l'ai rencontré, la première fois, j'ai tout de suite su que j'avais probablement enfin trouvé ce que je cherchais. Mais pour trouver, il faut chercher...

En cherchant activement, ce que j'ai fait, on accepte de sortir de notre zone de confort, de vivre des émotions parfois désagréables et surtout de tomber à l'occasion sur de drôles de bibites (ce qui donne de bonnes histoires à raconter à ses amies de filles ou à ses lecteurs par la suite!)

Enfin, c'était ma petite tranche de vie! J'ai une amie dans la même situation que toi et elle ne trouve pas ça facile non plus... J'ai aussi un ami (avec un i) qui commence à être désespéré par les filles qui croisent son chemin. Un beau gars, milieu trentaine, propre de sa personne, autonome et bien élevé, qui sait où il s'en va et ce qu'il veut. Intéressée? ;0)

Une femme libre a dit…

Il faut faire comme Ellora et comme ma jeune cousine aussi, peut-être en avez-vous déjà entendu parler de ma cousine car je la cite à toutes les sauces. Je vous en ai même déjà parlé ici il me semble. Mais je me répète eheh! Ma cousine avait 34 ans, célibataire depuis toujours et tout d'un coup, comme ça, le goût d'enfant et de famille et de conjoint la pogne et la pogne fort à part ça. Elle a fait comme lorsqu'elle se cherchait un job, elle a travaillé avec minutie. Un profil complet où elle mentionne qu'elle veut fonder une famille. Ça fait fuir les gars? Pas grave, ceux qui fuient, elle n'en voulait pas de toutes façons. Ça ne devait pas les faire fuir tant que ça parce qu'elle en a rencontré un par semaine, le jeudi soir (je vous ai dit qu'elle était systématique et organisée et surtout décidée!) pendant 22 semaines. Vingt-deux gars donc et le vingt-deuxième est devenu son mari et ils ont deux petits garçons ensemble.

Faut pas compter sur le hasard. Quand on sait ce qu'on veut, faut travailler pour! Vous passez trop de soirées seule avec votre chat. Sortez de votre hibernation, c'est le printemps, l'été même, allez, bougez, allez voir un photographe, inscrivez-vous sur un site, payez pour ça, c'est de l'argent bien investi. Action, réaction! Et racontez-nous tout. C'est passionnnant des rencontres internet et souvent drôle!

Michèle a dit…

Je suis de l'avis de Femme Libre. Tomber célibataire demain? Je tripperais trop à aller magasiner un peu sur les sites de rencontres. J'aime les défis, le challenge. Qui risque rien n'a rien.

On est en 2013. C'est de même qu'on rencontre asteur ça a l'air. GO!

Plusieurs amies se sont matchées comme ça. Et ça dure. Mais faut pas se décourager aux premières rencontres qui ne fonctionnent pas...

Petite libellule a dit…

Aaaah... J'ai oublié de mentionner les sites de rencontre, bien sûr. C'est parce que je l'ai déjà fait à quelques reprises sur des billets similaires. Mais là, si tout le monde le réitère, je persiste et signe : INSCRIS-TOI SUR DES SITES DE RENCONTRE! :)

Viv a dit…

Bon, si tout le monde le dit, je le dirai aussi: les sites de rencontres. À ma première tentative, j'avoue que ça n'a pas été concluant, mais à la deuxième donc maintenant (je ne m'en suis pas vantée, hein!), j'ai rencontré quelqu'un. Et même si pour l'instant, je ne suis pas trop sûre de ce que je veux, on s'entend bien et ça me fait sortir. J'ai plusieurs connaissances qui ont trouvé l'amour là-dessus aussi. C'est sûr que c'est pas mon médium de rencontre préféré, mais ça ne peut pas nuire j'imagine. Mais tu ne voulais peut-être pas entendre tout ça non plus, on te l'a dit quand même!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Petite libellule : Ma meilleure amie m'a disputé quand je lui ai dit que je devais vraiment avoir un caractère de marde. Elle dit qu'elle ne serait jamais amie avec quelqu'un qui a un caractère de marde. Ahahahahah ! J'avoue qu'après-coup, non, je n'ai pas un caractère de marde.
@Factotum : Tsssss ! Espèce d'homme heureux !
@Rosabelle : Ahahahah ! Toi et tes fameux SPM, sérieux, j'ai presque l'impression de les connaître. :-o
OOooh ! un célibataire qui aime courir : le rêeeeve.
@Sophie : Bien que ça ne remonte pas le moral ni ne règle la situation, je trouve ça réconfortant. C'est plate de se viser aussi intimement. Plus facile quand on sait que ce n'est pas juste soi qui a le problème.
Ahahahahah ! Calgary, j'arrrive !
@Ellora : Ton message me fait TELLEMENT réfléchir. J'veux dire, si tu as réussi à trouver quelqu'un dans des conditions, ma foi, si peu idéales, pourquoi ne pourrais-je pas y arriver ? Je crois que c'est beaucoup une question de "travail". Je vais sur les sites de rencontre. Mais j'attends. Toujours. Je ne prends pas les devants. J'espère que ça va me tomber dessus. Mais je vois que je n'ai vraiment pas la bonne manière. Merci beaucoup de ton commentaire. Je vais au moins y penser fort, fort.
@Femme libre : J'avoue que je ne suis pas minutieuse, je laisse les choses aller, je ne prends rien en main, j'attends....Du moins sur les sites de rencontre. Pas la bonne méthode là-dessus on dirait.
C'est vrai que j'ai peur de faire fuir. Le rejet, ça fait mal.
@Michèle : Ahahahah ! Tripper à magasiner. J'avoue que moi, me fait pas tripper. Faudrait que je me change l'état d'esprit. :-o Ouin, vrai qu'on est en 2013.
@Petite libellule, bis : Mouahahhahahah ! Mon doux, on dirait une maman qui me chicane. Héhé !
@Viv : Ooooh ! vrai que tu ne t'étais pas vantée ! Coudonc, ya ben juste moi qui va là-dessu pis qu'y'a rien pantoute qui arrive !