dimanche 5 mai 2013

Niveau d'impulsivité : 100%

Je suis officiellement un danger pour moi-même.

Plutôt que d'envoyer un message texte à un jeune homme, j'ai cogné à la porte d'un autre pour l'inviter à souper. Un autre que je connais à peine.

J'ai probablement un voisin convaincu qu'il me plaît maintenant !

Et ça ne règle pas mon problème de message texte, ça !

J'ai dû regarder 3876 fois, minimum, par heure, toute la fin de semaine si je n'avais reçu de message texte sur mon cellulaire ou de message vocal sur mon téléphone de maison. JE SUIS PITOYABLE.

Et quand je dis que ça ne règle rien... Le dit voisin ayant refusé l'invitation à souper puisqu'il avait déjà souper (et qu'il devait se dire que je suis vraiment weird...!!!! et qui sait quoi d'autre encore...), je suis toujours toute seule. À moins de 10 pieds de mon téléphone cellulaire. Avec un coupe de vin tout près.

Ce soir, la température est à l'impulsivité. Possibilité de précipitation : 100%.

Je suis un danger pour moi-même. Faut m'attacher. De grâce.

5 commentaires:

Yuan a dit…

Fournis-tu les menottes, cocotte ???
Yuan
p.s. s'cuse la, j'ai pas pu me r'tenir.
re Yuan

Éphémère a dit…

J'ai presque envie de te resservir un certain conseil que tu m'avais déjà donné quand j'attendais désespérément un msg texte sur mon cellulaire...

Petite libellule a dit…

Ça c'est chiant, attendre. J'espère que tu n'attendras pas trop longtemps! :)

Rosabelle Melanie a dit…

haaa! au moins tu as osé .. j'aime ça, tant pis pour lui ..

Et maudit que c'Est chiant attendre un téléphone, c'est à lui que tu aurais dû passé ton impulsivité :OP

L'impulsive montréalaise a dit…

@Yuan : Tsssss ! Je ne sais pas pourquoi les gens associent toujours l'impulsivité au sexe ! Il y a tellement de forme d'impulsivité.
@Éphémère : Je vais quand même te dire quand la situation est loin d'être la même. Et que je t'avais probablement servi un excellent conseil. Mais oui, c'est pitoyable. Et oui, j'ai vraiment hâte que les choses avancent.... Car là, ça avance, mais très tranquillement. À suivre...
@Petite libellule : Chiant tu dis. Oh ! j'ai de ses nouvelles régulièrement. Ce que je veux, c'est voir si ça pourrait avancer un peu plus.
@Rosabelle : Comme tu dis, j'ai osé.
Pour l'autre, j'ai le feeling que je dois laisser aller, qu'il doit faire les pas. Mais maudit que ça va chercher dans mon impatience !!!!!!!!!