dimanche 25 septembre 2011

Nudité

Je reviens de prendre une petite marche. Il fait beau et je voulais profiter un peu de la douce température. Je ne pensais pas avoir un choc en prenant ma marche ! Comment dire... Et bien je marchais tranquillement quand j'ai tourné la tête par hasard. Il y avait une porte grande ouverte. Ce n'est pas que je voulais faire ma voyeuse ou bien espionner... Mais bon, des yeux, ça voit.

Voulez-vous bien me dire depuis quand un gars se place devant sa porte grande ouverte pour enlever ses pantalons ? C'est une nouvelle mode que je ne connais pas ? Et oui, j'ai vu ce gars, en bobettes, les pantalons aux chevilles et qui n'avait peut-être pas idée d'à quel point il s'exposait.

C'est drôle parce qu'après ça, je me suis mise à réfléchir (que ça fait quelques temps que je n'avais pas vu ça... mais c'est une autre histoire...) et à me comparer. Je m'explique. Non, vraiment, je ne laisse pas ma porte grande ouverte quand je me déshabille pour que des inconnus puissent me voir. Mais voilà, j'écris ici depuis deux ans. Je sors mes tripes, j'éponge mon sang, je dépose ma sueur. Je vous parle du plus profond de mes ovaires, de mes intestins et je dis ma vie.

Qu'est-ce qui est le plus impudique ? S'exposer l'âme ou s'exposer le corps ? N'empêche... Ne me voit pas en petites culottes qui veut !

13 commentaires:

Josie a dit…

Si tu exposes ton corps, on pourra te reconnaître.

Si tu exposes ton âmes, tu pourras toujours rester incognito!

Caro a dit…

Est-ce qu'il était cute?

Anonyme a dit…

Ce que Josie a dit est vraiment bon. Je l'appuie.

Michèle a dit…

Oui, c'est bien ce que Josie dit. Moi, je suis extra pudique. Du corps. J'en n'ai pas honte mais je suis comme ça. J'aime mieux me révéler l'intérieur, on peut toujours cacher les parties que l'on ne veut pas dévoiler.

caméléon (happygirl) a dit…

J'ai une voisine qui sort dehors sur son balcon en bobette ou babydoll pour regarder ses fils partir à l'école ou encore pour secouer son tapis dehors! :O Y'a pas à dire qu'il y a toute sorte de monde...

Pour ma part, je suis une personne assez discrète... même si cela n'a pas toujours été le cas! J'ai déjà fait du monokini sur une plage et j'ai déjà exposé mes tripes sans gêne à des inconnus! :P

En vieillissant, je deviens plus pudique et plus mystérieuse! Lollll

Accent Grave a dit…

La perversion se retrouve, le plus souvent, dans les yeux de celui ou celle qui regarde. Enfin, pas tout le temps mais bien souvent.

La nudité du corps m'a toujours semblé plutôt naturelle, enfin, pas tout le temps mais assez souvent.

Vous avez raison, les gens parlent en détails d'eux-mêmes sur les blogues, sur facebook... etc. Cela m'apparaît être une forme d'exibitionisme, enfin, pas tout le temps, assez souvent.

Accent Grave

Miss Candy a dit…

Tu te mets à nu, oui. Devant des inconnus, oui encore. Seulement tu le fais avec beaucoup trop de discrétion pour être impudique. Tu ne le fais pas devant la porte grande ouverte. Te lire, c'est comme te regarder au travers du trou de la serrure. Et tu es toujours trop prêt pour qu'on ait une vue d'ensemble. On n'entrevoit qu'un petit bout à la fois.

Kalte a dit…

Je n'ai pas vu ta petite culotte mais j'ai vu ton soutien-gorges. Est-ce que ça s'annule?

Kalte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Un autre Bob a dit…

Es-tu certaine que le 281 n'a pas déménagé dans ton quartier? Ou c'était peut-être un plombier qui cherchait une façon innovante de montrer sa craque de fesses...

Pour ce qui est d'exposer tes tripes, comme d'autres l'ont souligné, tu le fais de façon anonyme, alors ce n'est pas pareil.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Josie : Oui, tu as raison. C'est probablement ce qui explique les choix que je fais. Bien que je n'aie rien qui me gêne particulièrement sur ce blogue... j'aime quand même mieux l'incognito.
@Caro : Dur à dire. Je n'ai pas trop attardé le regard. Héhé !
@Anonyme : Moi aussi.
@Michèle : Je suis aussi pudique (sauf dans l'intimité). Le corps, c'est personnel. Les vêtements sont nos barrières face au monde. Et tu sais, tu mets le doigt sur quelque chose. Car oui, ici, ou en se montrant l'intérieur, on peut toujours choisir ce que l'on dévoiler et surtout ce que l'on ne veut pas dévoiler.
@caméléoon : Mouahahahah ! Toute une voisine que tu as. Me semble que c'est pas le genre de choses que tu as nécessairement envie de voir le matin ! Le monokini, c'est dans un contexte défini. S'afficher comme ce gars l'a fait, pas vraiment. Héhé ! Oui, je suppose que je deviens aussi un peu plus mystérieuse en vieillisant. Parce que bon, on accumule plus de choses à cacher au fond de soi à mesure que les années passent.
@Accent Grave : Oui, bien sûr, c'est une question d'opinion. Je n'ai aucun problème avec ma nudité, chez moi, les rideaux fermés. Mais publiquement, c'est autre chose. Et c'est vrai qu'on s'expose beaucoup plus depuis que les réseaux sociaux prennent autant de place dans nos vies.
@Miss Candy : Il est vrai que j'ai un côté discret. Que je dis beaucoup, sans dire. La porte est entre-ouverte disons. Et j'aime ça ainsi. J'aurais un peu de mal à me dévoiler complètement. Car l'internet, c'est vaste disons.
@Kalte : Cette photo semble vraiment te préoccuper... Et non, ça ne s'annule pas. Pour que ça compte, aurait fallu le voir sur moi. Pas après une poignée de porte. Je ne suis pas surprise par une paire de culotte sur une corde à linge. Plus quand le gars s'expose dans l'entrée de son appart.
@Autre bob : Enfin quelqu'un qui réagit un peu. Non, mais on dirait qu'il y a juste moi que ça surprend. Comme si c'était normal de se déshabiller en laissant sa porte ouverte... Héhéhé ! Anonyme, oui. Quand même, il y a quelques personnes ici, là qui me connaissent et savent qui je suis. Mais oui, l'anonymat me convient bien. Comme je disais, les internets sont vastes. Je ne veux pas "être trouvée" en faisant des recherches avec mon nom genre.

seb haton a dit…

Est-ce si impudique de s'exposer ? Je veux dire : si personne ne regarde, personne ne voit. O.K. Et si personne ne lit, personne ne sait...
Si tu es impudique, alors nous sommes des voyeurs ;))
Séb h.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Seb : Ah ! mais ça fait parti du plaisir de lire des blogues, ça : être voyeur. On aime voir sans être vu. Héhé ! Espèce de voyeur !