mercredi 16 mai 2012

Vous. Oui, oui, vous !

Il m'arrive parfois de regarder autour de moi, d'avoir un éclair de lucidité... et de freaker ! De freaker sur vous. Oui, je parle de vous. Mes lecteurs.

Dans le métro, ce gars qui lit sur son portable. Au bureau, cette fille qui regarde attentivement son écran. Au resto, cette personne assise seule qui profite du WIFI. L'internet est partout. Et même sans internet. Ce beau gars que je croise et que je frencherais sans hésiter. Cette fille sympathique avec qui je pourrais bien devenir amie. Ce voisin étrange, presque inquiétant. Cette caissière à l'épicerie. L'homme de ma vie qui ne sait pas encore que je suis la femme de sa vie (prière de me contacter, svp). Partout autour, vous êtes là. Vous me lisez régulièrement. Vous savez mes humeurs, mes envies, mes mots, mes maux aussi, mes joies, mon petit quotidien. Peut-être même que je vous connais. Je me souviens d'avoir vu la photo d'une fille que je croisais souvent sur le blogue d'une fille qui me lisait et réciproquement.

C'est presque inquiétant parfois. Je crois que c'est pour ça que je ne nomme pas et que je ne mets pas de photo de moi. Non que j'aie quelque chose à cacher. Mais quel feeling ce serait de me dire que la personne qui est en train de me dévisager me lit peut-être, me connaît intimement... et que moi, non seulement je n'en sais rien, mais je ne la connais pas non plus cette personne... Ça vous fait pas drôle vous aussi parfois ?

13 commentaires:

Michèle a dit…

Le monde est petit!...Voilà pourquoi je reste anonyme, pas de photo, ni de moi, ni des enfants.

Je regrette parfois d'être lue par des gens que je connais et qui me connaissent. Je me censure et je suis moins "moi"....

Ellora a dit…

J'ai hésité longtemps avant de me dévoiler et c'est vrai que le monde est petit. Je regrette parfois ma décision de na pas être restée anonyme.

J'oublie parfois que des gens que je connais me lisent. Je dois faire attention et ça m'est arrivé de me mettre les pieds dans les plats.

J'oublie aussi que beaucoup de gens que je ne connais pas me lisent. Ils savent qui je suis, mais moi, je ne sais pas qui ils sont.

J'aime mieux ne pas trop y penser, sinon je risque de tomber en mode panique! Ouf, j'ai chaud tout d'un coup!

Rosabelle Melanie a dit…

haha! ton mot me fait sourire ce matin!! je dois te dire que moi aussi des fois je me passe les commentaires que tu te passes.

Contrairement à toi, moi c'est le contraire.. Je suis contente que les gens que je connaisse me lisent ... Mes amies-familles que je n'ai pas l'occasion de voir ou de parler on des nouvelles de nous comme ça !!

C'est certain que les choses que je ne veux pas qui se sachent ne sont pas écrites!! En premier lieu, le mien(mon blog)est pour motiver les gens en perte de poids et de leur montrer que c'est possible .. Pas de photos ça serait difficile de croire hein hihihi!

Vlà 3-4 mois ça m'est arrivé qu'une dame me dévisage sans que je sache trop pourquoi .. J'aurais pus lui demander si elle voulait ma photo banane :OP Elle a fini par venir me voir et me demander si c'était moi qui avait un blog ... Elle m'a remercier car ça l'encourageait .. C'est dans ces moments là que je me dis que ça vaut la peine de continuer !!

Ton prince est à quelque part, qui sait, il te lit peut-être ;O)

Yuan a dit…

Voilà, j'explique mes motivations personelles pour l'anonymat, en gros ça me permet d,aller plus loin dans mes histoires

http://desfoisjaimerais.blogspot.ca/2011/07/qui-suis-je-important-ou-pas.html

Yuan

Yuan a dit…

En passant, il y a longtemps que je te lis, mais je crois que c'est la première fois que je commente.
Yuan

Jean-Pierre Hamel a dit…

On se connait parfois mieux quand on ne se connait pas ... trop ! et pour ça, le numérique et le virtuel, c'est imbattable.
Pour ce qui est de la photo, j'approuve entièrement ce que vous dites : une photo c'est souvent trompeur,mieux vaut s'en méfier.
D'autant que ça nous permet d'avoir celle de votre soutif' : c'est toujours ça de gagné.
Bien amicalement,
J-P H

Viv a dit…

Comme a dit Michèle, souvent l'affaire c'est qu'on réalise que le monde est plus petit qu'on pense! Et quand tu apprends que certaines personnes te lisent depuis un bout alors que tu ne leur as jamais donné l'adresse de ton blog, ça fait toujours un blog. Surtout quand ces personnes ne veulent pas que tu saches qu'elles te lisent! Je ne me censure pas tant que ça, mais je ne m'empêche pas de dire ce qui me passe par la tête non plus. Si y en a qui se sentent visés, qu'ils viennent m'en parler, c'est tout.

Viv a dit…

Je voulais dire, ça donne toujours un choc, et non pas ça fait toujours un blog!

Jass a dit…

J'avoues que ca peut etre drole et je trouve ca l'fun que tu écrives ca parce que je me suis posé exactement la meme question vu que ma "grosse face" est en arrière plan dans mon blog. Ben coudon, j'écris pas trop de niaiseries au moins. Fiou!!
Wain, peut-etre qu'on s'est déja vu. Toi tu vas savoir a quoi je ressemble alors tu me feras coucou !!:))

L'impulsive montréalaise a dit…

@Michèle : Peu de gens de mon entourage connaisse ce blogue. Par contre, quelques blogueurs ici et là connaissent ma vraie identité. J'ai vite découvert que les gens qui te lisent sont ceux qui lisent des blogues et t'ont découvert de cette façon. Les gens de ton entourage sont seulement curieux et vont y aller 3 fois et ne plus jamais revenir. Remarque, je parle pour le petit échantillon à qui j'ai donné l'information...
@Ellora : Ahahhaha ! Y'a pas de panique à avoir. Mais je comprends ton sentiment toutefois. Ça doit être la même chose que ressente les vedettes. Et franchement, je ne te lis pas depuis des siècles, mais je ne comprends pas où tu aurais pu te mettre les pieds dans les plats. Peut-être que certaines personnes cherchent trop à nous mettre les pieds dans les plats !
@Rosabelle Mélanie : Vu le sujet de ton blogue, il est certain que quelques photos s'imposent, j'avoue. Tu aurais pu choisir de ne pas mettre le visage par contre. Tout est une question de choix. En même temps, c'est le fun comme vision de se dire que c'est une façon de donner des nouvelles et d'en avoir de notre entourage qu'on ne voit pas si souvent. Waaa, c'est le fun une rencontre comme ça avec une lectrice. Je me souviens d'une rencontre de ce genre. Bon, pas parce qu'elle m'avait reconnue. Mais j'ai dit qui j'étais sur la blogosphère et quels charmants commentaires j'ai eus !
@Yuan : Il est certain que si on parle des autres, on doit faire plus attention. Ils n'ont pas choisit ça. Moi, je parle des autres, oui, ça arrive. Mais si quelqu'un réussit à reconnaître une personne, je serais étonnée. J'ai développé l'art de beaucoup dire sans rien dire.
Et non, ce n'est pas la première fois que tu commentes. Tu l'as déjà fait quelques fois.
@Jean-Pierre : C'est vrai qu'on se connaît parfois mieux quand on ne se connaît pas. Comme je dis, les proches sont peut-être curieux d'un blogue. Mais le suivrait-il ? Ceux qui nous ont connu ici restent. Et en apprennent beaucoup sur nous !
@Viv : J'avoue que ça me ferait chier découvrir que quelqu'un que je connais me lit... sans me le dire. Tu m'as découvert, soit, je l'accepte. Mais dis-le moi ! Mets tes couilles ou tes ovaires à la bonne place et ne fais pas du voyeurisme en cachette. Sinon, comme je viens de le dire, je dis tout sans rien dire. Ça risque moins d'échauffer les esprits.
@Jass : Ahahahahah ! T'es drôle. J'avoue que je trouverais ça drôle de croiser quelqu'un dont je connais le visage et le blogue sans que l'autre le sache. Ça m'est arrivé une fois d'ailleurs. Mais je n'étais pas trop certaine et je ne voulais pas envahir la personne en question. Et non, t'écris pas trop de niaiseries ! ;) Héhé !

Kalte a dit…

Ce beau gars que tu croises et que tu frencherais sans hésiter... M'aurais-tu démasqué? La prochaine fois, oses. Jte dirai ensuite si c'était moi. Deal?

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kalte : Si tu viens à Montréal, dis-le moi, et alors p-être que je vais te chercher dans la foule ! Deal ?

Kalte a dit…

Deal! mouhahaha...en fait, le but de mon intervention était de t'inciter à frencher d'abord le gars et ensuite lui demander si c'était moi. Histoire que tu french plein de gars, mais investie d'une mission, tu vois le genre? Mais bon. Imagine que tu tombes réellement sur moi, la chance que t'aurais...jte dis pas... :)