samedi 7 décembre 2013

Montée de lait en aarrrghhhh !

Ces temps-ci, je ne sais pas ce que j'ai. Une vraie colère sous-jacente. Une rage qui sommeille. Pourtant, excluant ça, je vais bien. Je marche souvent le soir et je trouve que c'est agréable, surtout avec les belles températures de la semaine dernière, que c'est beau avec les lumières, que c'est festif. Mais j'enrage. Pour tout et n'importe quoi. Je monte sur mes chevaux comme si j'étais une pro de compétition équestre.

Dernière raison ? Que j'ai probablement abordée ici déjà.... Mon entourage quand je les invite ! Oui, dit comme ça, ça dit pas grand chose. Cque je veux dire, c'est bâtard, ya tu moyen de juste faire une invitation pis que tu dises oui !?

J'invite quelqu'un pour un repas des fêtes chez moi :
- Oh ! mais tsé si il fait pas beau, pis tsé on peut pas prévoir à l'avance...
Magie : ça s'annule si jamais le ciel nous tombe sur la tête !

Une autre :
- Oh ! mais pourquoi tu viens pas, toi ???
Parce que je viens de t'inviter ! Parce que j'ai envie de te recevoir ! Parce que si tu veux m'inviter, sers-toi pas de mes invitations. Pense-y avant moi !

Ou encore :
- Cplus confortable chez moi / j'aime ça être chez nous.
Ben j'espère ben, j'ai un trois et demi pis t'as une maison. Si c'est pas plus confortable, y'aurait un problème. Mais tsé pour quelques heures, je pense que trois pièces et demi peuvent suffire. Non ? Jveux dire, j'ai vécu plusieurs années à deux dans un appart de cette grandeur-là !

Non, mais ctu fatiguant ! Pis c'est même pu les raisons/excuses/explications qui me fâchent. Je suis juste frustrée dans mon désir de recevoir. Oui, j'aime me faire inviter. Mais j'aime inviter aussi. Pis comme je fais autant de bouffe, et de la bonne, j'aimerais ça moi aussi sortir mes tites assiettes dans mes grosses !

Non, mais ctu moi ou mon entourage est l'entourage le plus têteux/casanier du monde ?

Je sais, je sais, cpas grand chose au fond... mais mautadine, j'avais un ti filet de bave rageux sur le bord des lèvres. Arrrrgh ! Fait du bien de vider le vase ! Jusqu'à la prochaine fois !

9 commentaires:

Kim G. a dit…

Ok! Ce matin, ton billet me rejoins à fond! Avec ma famille, c'est souvent comme ça... Même avec mon amie Madame C. genre: "Est-ce que ton chum et toi avez envie de venir souper samedi prochain? Eh! ouain! Pourquoi vous viendriez pas chez nous????" Ou encore (ça c'est la meilleure) "Oui, soeur de mon copain, Monsieur et moi avons pensé vous recevoir pour Noël, on a confirmé avec Beau-Papa, ça va pour vous? Eh! oui! Il y a deux mois, j'ai déjà invité mes beaux-parents, mais, écoute, je vais les emmener chez vous! Ça vous dérange pas hein, mon chum serait tellement déçu si ses parents n'étaient pas là!(ehhhhhh je ne les connais pas et je suis un peu sauvage moi:).... Je te jure, je te comprends et je te comprends d'être fâchée... Quand on est invité, on dit OUIIIIIIIII! ou désolée, on a déjà quelque chose, mais pas une réponse poche comme les exemples donnés!

Kalte a dit…

C'est poche, Et t'as raison. Mais continue tes marches, ça fait passer le méchant.

Une femme libre a dit…

Choquant! Tout à fait! Change de personnes, invite du monde plus dégourdi, proactif, capables de répondre oui ou non, mais de répondre! Mausus que ça me choque, choquerait ce genre de non-réponse savonneuse. Ces amis ne seraient pas longtemps mes amis, cette famille ne serait pas longtemps ma famille (oups! C'est là que le bâte blesse, la famille, on est pogné avec!). Je sympathise totalement avec la colère et frustration que tu vis, la bave de rage y compris!

Éphémère a dit…

Bien moi aussi je sympathise ! Par contre, je n'ai pas ce problème et heureusement ! Même que je suis surprise de ne pas l'avoir vu le très peu de place que j'ai chez-moi et l'absence de tables et de chaises digne de ce nom. Mais ceux que j'invite refuse rarement mes invitations.

En tout cas, moi je serais honorée d'être invitée et de goûter à ta bonne bouffe :)

Le factotum a dit…

J'aime bien ton ti filet de bave rageux sur le bord des lèvres.
Femme de caractère, notre dame.
J'aimerais bien une invitation si je n'étais si loin.

Spécialiste de l'éphémère a dit…

Écho... résonance...
Maudit que c'est complexe le temps des fêtes.
Je suis en "stand-by" de tous côtés.
Gr!

Grand-Langue a dit…

La vie peut être simple. Suffit d'accepter l'invitation avec joie.

Vous avez raison d'être choquée, ou à tout le moins déçue.

Il y a un manque de savoir-vivre là-dedans.

Grand-Langue

L'impulsive montréalaise a dit…

@Kim : Wow ! Je pensais que j'étais toute seule. Que je m'emportais un peu pour des niaiseries. C'est le fun de se faire valider ses émotions et de voir que des entourages poches, ben yen a ailleurs aussi ! Faudrait s'inviter : on se comprendrait ! Ahahah !
@Kalte : J'essaie. Mais avec le moins 25, moins 30, je passe mon tour. Moins 10-15, je veux bien, mais ya des limites quand même ! J'ai mon côté douillet. Héhé !
@Femme libre : J'ai pas non plus 100 personnes différentes à inviter. Mais on dirait que sont tous comme ça. C'est quand même fou !!! Et les amis, faut accepter leurs défauts... tout comme leurs belles qualités !
@Éphémère : Et bien, je t'envie ! On a la problème inverse, on dirait. Tu attends les invitations parce que ça marche trop quand tu en lances ! Ahah !
@Factotum : Je crois, oui, qu'on peut me qualifier de femme de caractère. Sans conteste !
@Spécialiste : Et ce n'est même pas juste pour le temps des fêtes !!! Mais j'avoue que pour cette période-là, c'est pire ! Grr ! Oui.
@Grand-Langue : De votre part, c'est la consécration de la validation de mes émotions. Wow, ça fait complexe ce que je dis-là. Héhé ! Merci de la compréhension.

Éphémère a dit…

@L'impulsive : Hahahaha ! Comment as-tu su ? Je rêve qu'on m'invite parfois moi aussi ! On ferait une belle paire non ? :)