dimanche 14 juillet 2013

Censure

Parfois, j'aimerais bien voir ce que c'est être un homme. Pour pouvoir avoir une certaine liberté que les femmes n'ont pas. Oh ! je vous entends déjà... "Impulsive, on est en 2013, les femmes, les hommes, c'est la même chose !" Vous n'avez pas tort... mais ni raison non plus ! Du moins, mon humble avis.

Je trouve qu'il y a beaucoup de double standards. Comment la femme doit être, ce qu'elle peut se permettre de dire, de faire. Le jugement est prompt me semble-t-il pour une femme qui ne se conforme pas.

On tolère l'homme de Cro-Magnon. Mais entendez-vous souvent parler de la femme de Néandertale ? Est-ce à dire que j'envie ces messieurs de pouvoir régresser sans excuse ? Au fond, pas réellement. L'image n'est peut-être pas la bonne. Il y a aussi l'homme et ses besoins physiques. La femme, elle, est juste cochonne. Ou bien, un côté plus franc, plus direct. La femme doit être en retenue. Sinon, classée hystérique. Vous me direz que certaines femmes ont du chien, du caractère. Mal vu. Chez un homme, ça passe mieux.

Je ne dis pas que l'homme peut tout faire. Ni que la femme ne peut rien faire. En fait, je ne sais trop ce que je veux dire. Je pense à voix haute. Et je n'arrive pas à mettre le doigt sur ce petit quelque chose qui m'agace.

Au fond, ce n'est peut-être pas tant les hommes et les femmes. C'est peut-être cette société dans laquelle on vit. Rien qui dépasse, tout qui se conforme. Sauf qu'au fond, quand on gratte les petits bobos, on est tous pareils. Mais pourquoi on est pareils en cachette ? Pourquoi on cache ce qu'on est ? Les hommes peut-être moins, les femmes peut-être plus. Mais au fond, on se sent tous seuls avec nous-mêmes. Sauf quand on est criant de vérité et qu'alors apparaissent plein de voix dissidentes, des voix qu'on reconnaît siennes. Et on ne comprend plus rien.

Parfois, je me censure. C'est probablement ça qui m'agace.

5 commentaires:

Nanou La Terre a dit…

ça me fait penser aux rides des hommes et leurs cheveux blancs qui passent si bien. On trouve même sexy mais pas chez la femme!
Le portrait hyper sexuel qu'on projette de la femme n'aide pas non plus. Y'a tellement de régression. Ça n'aide pas la cause.

Julie Deblois a dit…

Et que dire des femmes bordéliques??
Un homme on peut comprendre, mais une femme?
Euh...
Ta mère ne t'a pas montré à faire le ménage????
;)
Heureusement que nos grands-mères et nos mères ont défriché un peu le chemin, mais y'en reste à faire!
Je suis d'accord!

Kim G. a dit…

Eh! Oui! Nous sommes dans une société où le conformisme règne... Je l'observe très bien chez les ados à qui j'enseigne... Dès qu'un ressort du lot, il se fait niaiser... Et tu as raison pour les femmes! Je suis un prof assez strict, je suis donc une bitch! Un prof homme strict est juste... strict!

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord! Les jugements sont plus durs envers les femmes et les femmes n'ont pas la même liberté que les hommes. Par exemple, une agente de voyage m'a dit que ce n'était pas sécuritaire pour une femme d'aller au Pérou seule. Est-ce qu'elle a raison de me prévenir, sûrement mais est-ce qu'un homme aurait les mêmes restrictions? Et ce n'est rien comparé à ce que des femmes vivent dans certains pays où elle n'ont aucun droit. L'égalité entre les hommes et les femmes, nous n'y sommes pas encore.

Chantal

L'impulsive montréalaise a dit…

@Nanou : Voilà, mentalement, mais aussi physiquement, l'image de la femme, de ce qu'elle doit être et comment elle doit agir est plus arrêtée que celle de l'homme.
@Julie : Oui, nos grands-mères ont défriché pas mal. Dans les faits. Mais dans certaines mentalités, comme tu dis, ya du chemin à faire. Surtout dans les perceptions, dans les choses plus subjectives.
@Kim : Et le conformisme, encore plus à l'adolescence, c'est ce qui finit par nous tuer tous... C'est d'une tristesse.
Oui, voilà un bon exemple de perception. C'est fou quand même !
@Chantal : Il est certain que si on parle des autres pays, alors là, il y en a qui sont loin derrière. Nous sommes quand même privilégiées ici.
Mais oui, liberté et jugement, sont bien relatifs selon qu'il s'agit d'une femme ou d'un homme. Subjectivité comme je disais dans l'autre commentaire !