lundi 24 juin 2013

Tranches de non vie

Je sais, quel titre étrange. Mais je n'aurais pas vraiment pu appeler mes derniers jours ''tranches de vie''. J'ai plutôt été en suspens, en apesanteur, absente de la planète terre ou presque. Pratiquement par choix.

Depuis vendredi soir 22h environ, je suis actuellement sortie de chez moi pendant une grosse heure. Et je suis généreuse. Une petite heure serait plus exacte. Histoire de faire l'épicerie. Pour popoter, vous savez. Et pour profiter du long weekend en sauvage.

J'ai parlé à des gens par téléphone. Même tenté une possible invitation de sortie, mais ça n'adonnait pas. Alors j'ai vécu mes quatre murs. Bon, techniquement, il y en a beaucoup plus que quatre, mais je crois que vous comprenez le principe.

Je me sens un peu coupable. Parce qu'il le faut, voyez-vous. Il fait beau, c'est long weekend et bla bla bla. Bon, ok, retirons samedi pluvieux, retirons samedi lendemain de nuit de 12h de sommeil, suivi de sieste d'après-midi et de coucher tôt le dimanche. Samedi, le monde extérieur (intérieur ?) était moche. Mais hier ? Et aujourd'hui ? J'ai raté le soleil, j'ai raté la chaleur, j'ai raté le beau temps.

Mais j'ai pris soin de moi, j'ai fait plein de bouffe. Risotto improvisé samedi, muffins, burgers végé, poulet et yogourt glacé dimanche, taco végé aujourd'hui. Et repos puissante 1000.

Ok, j'ai pas de vie. Du moins, pour le dernier weekend.

En même temps, vous avez vu mon état des derniers textes ? J'avais la fatigue collée au plafond, le moral au sous-sol, le cœur saignant (j'aimerais mieux bien cuit...!).

Ce texte va nulle part. C'est clair.....

Qu'on me force à sortir !!!! Sinon de mon appartement, au moins de moi-même ! Je crois que j'ai bien fait le tour. J'ai pris soin de moi, de quelques récentes blessures, mais maintenant, je fais quoi ?

Oui. Je fais quoi ?

7 commentaires:

Sophie a dit…

C'est toujours un peu stressant ces périodes de notre vie où notre corps nous force à dormir. On dirait que lorsqu'on en ressort, le reste du monde a organisé sa vie, et on a un peu l'impression de passer à cöté de la parade. Been there, done that. Je pense que le truc, c'est de ne pas trop se sentir coupable du temps passé à se recharger les batteries, ressortir doucement, aller lire dans un parc, dans un café et ouvrir les yeux à ce que la vie offre. Bon retour!

Le factotum a dit…

Un beau 10km. de course pour te remettre sur le piton.

Nanou La Terre a dit…

Factotum a raison, la course remet assez vite d'aplomb!
Viens donc faire du djembé avec Femme Libre et moi? Ça fait du bien... xxx

prinsessan Fluflu a dit…

Prends contact avec un centre qui accueille des nouveaux arrivant au Québec.
Tu seras surprise de leur solitude parfois, souvent...
Allez dans un café ensemble, leur faire découvrir ta ville, aller au musée etc...
écouter leur histoire.. tu verras que le vécu
de certains te fera penser
que ta vie n´est pas si mal.

Tu peux faire de la photographie et demander aux gens de te prendre en photo, on peut ainsi engager des conversations superbes!

Allez, toi seule peut faire le premier effort,
alors sors et vive l´aventure! :)

Josie a dit…

J'aime beaucoup le commentaire de Sophie.

Et moi je dis, bonne éclosion, joli papillon!

Kim G. a dit…

Les fois dans ma vie où je me suis sentie comme ça, j'ai dormi, écouté la télé et tu sais quoi???? À un certain moment, j'en avais TELLEMENT marre qu'il a fallu que je sorte, c'est tout!

L'impulsive montréalaise a dit…

@Sophie : Ton commentaire est comme une belle grosse couverte chaude et enveloppante qui fait du bien. Oui, parfois, on a vraiment l'impression d'émerger et de constater que le monde a quand même continué de tourner. Je reviens. Tranquillement.
@Factotum : Je n'avais pas arrêté de courir. J'ai d'ailleurs battu mon temps de 5 km de près d'une minute !
@Nanou : Comme je disais, je cours encore. J'ai fait du yoga aussi. Deux petites fois. Ça faisait trop longtemps et ça fait tellement de bien pourtant le yoga. Du djembé ? Ça doit être quelque chose en effet !
@prinsessan Fluflu : Je me suis remise (durablement j'espère) au yoga. Je compte aussi être plus active. Et j'ai l'intention de vider un peu mon appart. Oui, j'avoue, un peu solitaire tout ça. Faut commencer quelque part. Je vois tranquillement ce dont j'ai envie.
@Josie : Je l'aime aussi beaucoup. Et merci pour la belle image du papillon. Je vais essayer d'ouvrir mes ailes.
@Kim : Ahahahaha ! Vrai qu'on fini par en avoir marre. Faut garder un certain équillibre. Repos, oui, mais aussi s'efforcer de revivre mieux un peu.