dimanche 11 octobre 2015

Une revenante

Et oui, une revenante... Ce que je suis. Est-ce pour mieux revenir ? Pour mieux partir ? Je ne sais trop. Je m'ennuie de vous. Une petite envie lancinante et dansante.

Je reviens de voyage. Le Maroc. Et mon année bien jolie l'est un peu moins soudainement. De façon temporaire, je le sais, mais voilà, c'est là. Un petit vague à l'âme. Il faut dire que j'ai eu un retour de voyage plutôt maussade. Problème de voiture, problème d'ordinateur, rhume, tristesse de voir que les gens veulent moins garder contact que je ne le voudrais... Et tout ça en 3 jours environ. Par contre, j'ai un chat heureux. Colleux. Qui ronronne comme s'il n'y avait pas de lendemain.

Je suis touchée par cette indifférence qu'on m'envoie au visage. D'où cela nous vient-il que l'indifférence de quelqu'un nous touche plus que son intérêt ? Je m'attache trop vite aux gens. Je suis trop sensible, trop prompte à vouloir nouer des amitiés. Trop triste de les voir se dissoudre. J'en discutais avec quelqu'un que j'ai connu là-bas. Mais ma conclusion ne peut que rester la même. Je suis une idéaliste. Je préfère croire aux licornes et aux arc-en-ciel plutôt que de me résoudre à fermer boutique aux joies des espoirs naissants et des merveilles que la vie nous envoie parfois. Ça fait plus mal, c'est plus brutal, chaque fois, je me dis que j'apprends et je réagirai moins... Chaque fois, je me trompe. Et je développe des compulsions, des impulsions qui ne font que nourrir ce sentiment.

J'ai eu un beau voyage. Une belle bulle de bonheur dans le temps. Mon coup de coeur ? Cette nuit dans le désert... Une nuit parfaite. J'ai eu à la fois le silence et la pleine lune, les fous rires et les étoiles. Une nuit comme celle-là, on ne la dort pas. J'ai laissé la tente et j'ai préféré grelotter sous les étoiles à la place. Profiter de chaque minute, de chaque moment, graver en moi chaque image. Un jour, si la vie le veut, je retournerai dans le désert.

Tiens, une petite photo où on me voit en prime...


Quoi, vous pensiez vraiment qu'on pourrait m'identifier ? ;)

10 commentaires:

Jean-Pierre Hamel a dit…

"J’ai un chat heureux qui ronronne comme s’il n’yy avait pas de lendemain."

Merci de cette belle formule, chère Montréalaise. Elle fera la une de mon blog citation-du-jour, http://citationdujour.blogspot.fr ... un jour prochain.
Ne repartez pas tout de suite quand même.

J-P




Rosabelle Melanie a dit…

Welcome back ma belle! Ne part pas aussi longtemps la prochaine fois, tu me manques! Quelle belle photo, si tu as la chance de nous en mettre d'Autre j'aimerais bien ça l'air vraiment superbe! bisous xxxx

Josie a dit…

Bon retour, l'Impulsive. J'espère que cet espace te réconforte au moins un peu.
xxx

Bribri Tata a dit…

Contente de te lire à nouveau.
Oui on est toujours un peu nostalgique au retour d'un voyage où le dépaysement est important et les amitiés, enfin c'est un bien grand mot, s'envolent dès la sortie de l'aéroport.
Il reste les souvenirs, les photos bien sur mais surtout les souvenirs du coeur, comme ceux de ta nuit sous les étoiles du désert.
Bonne reprise et caresses au minou.
geneviève.

Éphémère a dit…

Je pensais à toi justement ce matin. Étrange non. Bon retour et ça fait plaisir de te lire un peu.

Le factotum a dit…

Bon retour à la maison.
Un de mes rêves en devenir, un voyage au Maroc.

L'impulsive montréalaise a dit…

@Jean-Pierre : Si bien cité et indiqué, aucun problème. Contente que le tour de phrase plaise.
@Rosabelle : Quels bons mots, tu as ! C'est bien, en un sens, de savoir qu'on manque. Pour les photos, peut-être. J'ai des problèmes d'ordi et là, j'ai pas la patience. Mais peut-être un autre jour ou si l'ordi va mieux. Héhé ! Mais oui, c'était superbe ! :)
@Josie : Merci ma chère. Oui, toujours un peu de réconfort possible ici, on dirait. :)
@Geneviève : Je sais bien tout ce qui reste, et les caresses au beau Jerry qui ronronne son amour. N'empêche, il y a des "amitiés" qu'on voudrait plus durables. La nostalgie, je ne l'ai pas toujours. Là, elle s'incruste un peu. Contente de lire que tu es contente de me lire ! :)
@Éphémère : Étrange et non. Je me dis que ce serait que vous puissiez me lire un peu plus. On verra si l'intention se transforme en action. Merci.
@Factotum : Qu'il devienne ce projet alors. Il vaut la peine. Merci.

meslectures a dit…

Indifférence je ne sais pas mais moi je suis content d'avoir à nouveau des nouvelles de toi via ton blog !

Kim G. a dit…

Je suis VRAIMENT contente de te relire... Je suis toujours touchée quand je termine de lire tes billets... Je ne sais pas trop si c'est ta grande sensibilité, ta nostalgie, ta tristesse, ta solitude, mais j'ai l'impression que je comprends ce que tu vis... J'ai eu aussi des moments bien difficiles! Chanceuse, le Maroc!

L'impulsive montréalaise a dit…

@mes lectures : Oh ! très gentil. Merci. Je vais essayer de faire un petit tour ici plus souvent.
@Kim G : Maaaaaaah ! C'est tellement trop gentil. Et je te rassure, en ce moment, en 2015, j'ai une très belle vie. J'espère que les moments difficiles dont tu parles sont derrière toi. Merci pour ce beau commentaire rempli d'affection. J'aime écrire pour l'acte d'écrire. Mais j'aime aussi écrire pour les émotions qui entourent tout ça. Merci donc.