lundi 18 janvier 2016

Vous avez demandé une pizza ?

Je vais encore, parfois, sur les sites de rencontre. Comme c'est pittoresque et particulier que cette chose. Plus j'y suis et plus je découvre des étrangetés. Je n'y vais plus trop, parfois seulement comme je disais, car en ce moment, je suis plutôt bien seule. Je me dis juste que ce serait bien un gentil compagnon de vie. Sauf que le sites, c'est de l'ouvrage ! Et mon petit bonheur tranquille trouve que de l'ouvrage, il en a assez ailleurs.

Mais parfois....

Allez quoi, déjà les sites, c'était quelque chose avant, à leurs débuts. Maintenant, c'est devenu un service de pizzas on dirait. Et on a oublié de m'aviser. 30 minutes ou c'est terminé. Zoup, next ! 30 minutes, c'est le temps, souvent maximal, qu'un homme accepte de vous parler avant que le sujet de la rencontre soit abordé et que celle-ci soit exigée. Sur le champs. Exemple, vous parlez un soir tard, vraiment tard, le gars vous propose une rencontre, vous dites non, mais demain ça irait, on peut continuer à jaser. Niet, le gars a décampé. Autre exemple, vous jasez avec ce gars un petit 30 minutes plus ou moins, le lendemain, un autre petit coucou, il vous propose la rencontre, vous avez non pas une, mais trois excellentes raisons de ne pas pouvoir à ce moment-là (excellentes, je dis, pas du genre je fais ma pédicure, sorry), basta, disparu dans la nature !

Depuis quand les rencontres sont-elles devenues un service de pizzas ? Sérieusement, j'ai manqué le mémo ? Certes, pas besoin de jaser pendant trois semaines pour se rencontrer si c'est ce qu'on veut. Mais pourquoi être si expéditif ? Et souvent, ces hommes-là vont se plaindre que les sites de rencontres, ben, ça marche pas.... Je ne sais pas pour vous, mais moi, j'aime un minimum de conversation avant de rencontrer un homme, un total inconnu, doit-on le dire. Tout peut se passer la journée même. Mais j'aime un 1h ou 2 disons. Genre une heure ou deux de petits messages, un 30 minutes de téléphone pour jaser un peu, planifier la rencontre... Ça peut aller relativement vite. Mais c'est quand même trop pour la majorité des messieurs. Ils veulent le plus qu'immédiat. Les femmes sont consommables dans la demi-heure ou pas. Peut-être suis-je vieux jeu avec mes petits délais, mais je les aime. Car ça en indique beaucoup sur quelqu'un. Et ça évite des rencontres catastrophiques. Car au bout d'une heure de messages, le monsieur se révèle... souvent pervers, souvent maniaque qui te piquent une crise... Faits vécus.

Je ne suis pas une pizza ! Qu'on se le dise. C'est bon une pizza, je suis même prête à jouer à la pizza pour l'homme de ma vie. Mais si l'homme de ma vie veut me rencontrer par l'entremise d'un site de rencontre, il devra me traiter comme un plat gastronomique ! Je ne suis pas à quelques jours de célibat près.... Et comme dit le vieux slogan publicitaire de je ne sais plus trop quoi : je le vaux bien !

5 commentaires:

Rosabelle Melanie a dit…

Pour l'avoir vécu avec un copain oufff de oufff!

Tu connais ceci? c'est peut-être moins pire? J'ai des connaissances qui y ont rencontré plein de gens intéressants et qui sont restés amis même si côté amour ça n'a pas fonctionné! Le fait de se rencontrer au travers du sport ça apporte autre chose!

https://www.rencontresportive.com/
http://www.lescore.ca/

Un jour, un jour le bon viendra :O)

Grand-Langue a dit…

J'ai un collègue de travail (ce n'est pas moi, rire) qui, au contraire, préfère échanger de façon épistolaire avec les femmes, un bout de temps avant de les rencontrer.

Il ne faut pas beaucoup de temps avant qu'on lui demande ce qu'il cache, pourquoi il ne veut pas rencontrer tout de suite...

Il me répète que l'avantage d'échanger plusieurs jours ou quelques semaines avant la rencontre c'est l'élimination naturelle des mauvaises candidates. Les mots écrits en disent long, à la condition d'échanger pour la peine.

Grand-Langue

L'impulsive montréalaise a dit…

@Rosabelle : Je crois qu'il n'y a rien de facile et pas de sites mieux que d'autres. Seulement des personnes meilleures que d'autres... Et des pires ! J'ai donné dans la deuxième catégorie quelques fois. Héhé !
Merci des encouragements et de la sympathie.
@Grand Langue : J'aurai peut-être l'air contradictoire, mais je n'aime pas non plus attendre trop longtemps. Je crois que les durées que je mentionne sont souvent assez longues pour éliminer les mauvais candidats apparents... Ensuite, si on attend trop, on se bâtit bien des idées sans savoir si elles passeront le test de la réalité... Comme dans tout, il faut une juste balance. (Oui, oui, ton collègue, rire).

Nanou La Terre a dit…

Cela vient me reconfirmer que les sites de rencontre, jamais pour moi... Il me semble que le hasard pour les rencontres, c'est mieux. Vive le bon vieux temps...

L'impulsive montréalaise a dit…

@Nanou : je ne prétendrai pas que j'aime ça... Malheureusement, nous ne sommes plus dans le bon vieux temps. Et ça joue encore plus rough dans les grandes villes, je crois. Difficile de rencontrer...