dimanche 20 novembre 2016

Humanité

Ma vie professionnelle continue d'être mouvementée... J'ai posé plein d'actions, d'autres se sont posées d'elles-mêmes, j'attends des réponses, je suis dans des démarches...

Mais ce n'est pas tant de ça dont je voulais parler.

Non, je voulais vous parler d'humanité. Je suis une personne qui vit beaucoup de solitude. J'ai des amis, de la famille, des gens autour de moi. Mais je suis souvent seule. Sauf que je réalise que même seule, je suis entourée. 

C'est lorsqu'on a besoin des autres qu'on est à même de constater la présence d'humanité autour de soi... ou non. 

Et j'ai de la belle humanité autour de moi. Des gens qui prennent quelques minutes. Ou plusieurs. D'autres qui font un signe. Certains qui sont là, biens présent. Des gens qui remarquent et le font savoir. Des gens qui veulent rassurer. 

Ils ne sont pas tous très bons, ne savent pas tous quoi dire. Mais leur présence est non seulement calmante, mais aussi précieuse. 

Il y a malheureusement ceux aussi dont on espérait qu'ils soient là. Mais ils déçoivent une fois. Puis deux. Puis plusieurs. Ils déçoivent au point où l'on voit qu'ils n'apportent pas du positif.Où l'on constate même parfois qu'ils apportent à notre fardeau plutôt que de l'alléger. Et ça nous fait mal au cœur... Ça nous blesse superficiellement, ou profondément, selon l'espoir qu'on avait envers ces personnes.

C'est dans les moments troubles que l'on trouve à la fois espoir en l'humanité... et désespoir. Sauf qu'en ce moment, je sais sur quoi je dois me concentrer. Et en ce moment, c'est sur l'humanité que je mets mes espoirs. 

2 commentaires:

Julie Laluna a dit…

La solitude en étant entourée est un sentiment tellement étrange et prenant.
Moi ces temps-ci, je me sens entourée même si je choisis le plus souvent la solitude.
Ça me permet de me sentir plus humaine, plus sereine...
m'enfin...
Ton texte me touche.
Peut-être parce que moi je ne crois plus tellement en l'humanité... Même si ne côtoie que des gens qui en sont rempli...
Si je regarde plus loin, plus large...
Je me désespère.
Toujours un plaisir de te lire!
:)

L'impulsive montréalaise a dit…

Je sais que j'ai des gens autour. Mais je suis seule physiquement bien souvent. Probablement plus qu'une majorité de gens... c'est un constat difficile. J'essaie de me concentrer sur ce que j'ai... Tu es chanceuse d'être bien entourée. Très chanceuse.
Il ne faut pas regarder trop loin. Ou sinon il faut aiguiser son regard vers l'humanité. Comme on peut. Sinon comment peut-on trouver la paix intérieure ?
Tu me touches aussi. Dans tes commentaires ou tes textes. On a sûrement des petits bouts d'âme semblables...